Brésil : Un but splendide, deux passes décisives… Neymar retrouve (enfin) la grande forme

FOOTBALL L’attaquant du PSG a brillé en sélection lors de la facile victoire sur l’Uruguay (4-1), ce jeudi à Manaus

N.S. avec AFP
— 
Neymar épanoui, et c'est le Brésil qui revit.
Neymar épanoui, et c'est le Brésil qui revit. — Nelson Almeida / AFP

Attention, cet article s’autodétruira en cas de nouvelle contreperformance de Neymar mardi en Ligue des champions, contre Leipzig. L’attaquant du PSG a retrouvé une forme évanouie depuis le début de saison ce jeudi à Manaus, lors de Brésil- Uruguay (4-1), match qualificatif pour la Coupe du monde 2022. Dans la touffeur amazonienne, « Ney » a marqué un but superbe et délivré deux passes décisives pour Rafinha (auteur d’un doublé) et Gabigol, au cours d’une rencontre survolée par la Seleçao.

Dimanche, l’attaquant parisien avait été transparent contre la Colombie (0-0), quelques heures après la diffusion d’un entretien choc dans lequel il affirmait que le Mondial au Qatar serait probablement « son dernier ». Alors qu’il disait craindre « ne plus avoir le mental pour supporteur encore plus de football », le numéro 10 de la Seleçao a récité son jeu à Manaus, en inscrivant au passage son 70e but en 115 matchs sous le maillot du Brésil, se rapprochant encore un peu plus de record de Pelé (77).

Des Brésiliens en feu

Une réalisation intervenue dès la 10e minute en position d’avant-centre, au terme d’une séquence de 13 passes : amorti poitrine sur une ouverture de Fred, feinte pour effacer le gardien et frappe croisée au fond des filets. Cela valait bien une petite danse à côté du Lyonnais Lucas Paqueta en guise de célébration.

Après le match nul décevant en Colombie, l’équipe brésilienne avait été fortement remaniée, avec pas moins de cinq changements. Le défenseur parisien Marquinhos a été laissé au repos et remplacé par Lucas Verissimo. Sur l’aile droite, l’ancien Rennais Raphinha, très en vue lors de ses entrées en jeu dans les deux dernières rencontres, a étrenné ses galons de titulaire à la place de Gabriel Barbosa.

Côté uruguayen, Suarez a été bien muselé, mais a tout de même sauvé l’honneur de la Celeste sur coup franc, tandis que Cavani s’est vu refuser un but pour hors-jeu.