JO : « En France, c’est limite dégradant d’être fort en sport à l'école », regrette Kevin Mayer

CULTURE SPORTIVE Le médaillé d'argent des Jeux de Tokyo donne à son tour son avis sur le rôle décrié de l'EPS scolaire dans la formation des champions français

J.L.
— 
Kevin Mayer
Kevin Mayer — Petr David Josek/AP/SIPA

Et une voix de plus, pas la moins légitime, qui se prononce sur le sujet qui monte depuis cet été et le bilan décevant de la délégation tricolore aux JO de Tokyo. Dans une longue interview​ accordée à nos confrères du Figaro, Kevin Mayer a donné son avis sur le rôle de l’école dans la trajectoire des grands sportifs français, et n’en déplaise à Jean-Michel Blanquer, on ne peut dire qu’il en pense beaucoup de bien.

« En France, c’est limite dégradant d’être fort en sport, regrette le vice-champion olympique de décathlon à Tokyo. Tout ce qui est fait en France pour encourager les gens à faire du sport l’est pour la santé, ce qui est très bien, mais rien ne nous encourage à nous mettre en avant par le sport. A l’école, tout est fait pour faire comprendre aux enfants qu’il vaut mieux avoir une bonne note en mathématiques qu’en sport. Et encore, quand on est nul en sport, on obtient quand même des notes correctes alors qu’en maths les professeurs n’hésitent pas à mettre des 2 ou des 3 sur 20. En sport, pour avoir 2 sur 20, il faut courir le 100m en dix minutes. »

« A l’école, la culture de la gagne en sport est tout simplement inexistante »

Autant dire que le coup d’Emmanuel Macron qui met la pression dans son discours à l’Elysée pour « faire beaucoup plus » de médailles en 2024, n’a pas ému notre décathlonien préféré, comme si on pouvait changer une (in)culture en un claquement de doigts : « A l’école, la culture de la gagne en sport est tout simplement inexistante. L’opinion publique critique certains sportifs français qui ne donnent pas tout aux Jeux, mais on ne leur a jamais appris à le faire. Le problème est dans l’éducation sportive. Il faut faire comprendre aux enfants qu’ils peuvent exister par le sport. »