Rugby : Mais c’est quoi cet incroyable projet de tournoi mondial à 12 ?

OVALIE EN FOLIE Une société privée a présenté ce mardi un projet de compétition qui réunirait les meilleurs joueurs et joueuses du monde par équipes de 12, dès l’été 2022

20 Minutes avec AFP
— 
Bientôt une nouvelle compétition dans le rugby, au calendrier déjà bien chargé? Illustration.
Bientôt une nouvelle compétition dans le rugby, au calendrier déjà bien chargé? Illustration. — Filippo Monteforte / AFP

Imaginez Antoine Dupont, Beauden Barrett et Maro Itoje réunis dans une même équipe, face à Matthieu Jalibert, Cheslin Kolbe et Will Skelton. Ce match aujourd’hui improbable aura peut-être lieu dès l’été 2022. Un projet de nouvelle compétition internationale de rugby à 12, réunissant les meilleurs joueurs et joueuses du monde, a en effet été présenté mardi par une société privée baptisée World 12s. Le tournoi inaugural prévoit de réunir « en août-septembre 2022 » 192 des meilleurs joueurs mondiaux, répartis entre huit franchises via un système d’enchères.

Concrètement, le jeu suivra les règles du XV, avec des simplifications notamment en mêlée, mais avec seulement six avants et six arrières. Chaque mi-temps durera 15 minutes. Plusieurs personnalités du rugby, dont l’ancien sélectionneur des All Blacks Steve Hansen ou Jack White, ex-sélectionneur de l’Afrique du Sud, sont impliquées dans ce projet.

Des discussions « préliminaires et informelles » avec World Rugby, les fédérations, les clubs et les syndicats de joueurs, en vue d’intégrer cette nouvelle compétition au calendrier mondial, sont encore en cours mais « ont été constructives », estime World 12s dans un communiqué. La compétition, qui doit se dérouler sur trois week-ends consécutifs, sera d’abord organisée en Angleterre pour 2022 avant, les années suivantes, de se déplacer à travers le monde. La version féminine sera, elle, lancée en 2023, en raison du décalage de la Coupe du monde de rugby 2021 à 2022.

Même « prize money » pour les hommes et les femmes

« Chaque franchise de 24 joueurs, entraînée par certains des meilleurs entraîneurs du monde, disputera une sorte de minichampionnat avant qu’une phase finale ne couronne le champion », explique World 12s. Les « prize money » pour les équipes masculines et féminines seront égaux et chaque franchise devra sélectionner au moins deux joueurs de nations en dehors du Top 10 mondial, ainsi qu’un joueur international des moins de 20 ans « afin de contribuer au développement global du sport ».

World 12s, composé notamment de l’ancien PDG de la Fédération anglaise de rugby (RFU) Ian Ritchie (président), de l’ex-PDG de la Fédération néo-zélandaise (NZRU) Steve Tew (directeur non exécutif) et de l’ancien président de la Fédération galloise (WRU) Gareth Davies et soutenu par un consortium financier britannique, aspire avec cette nouvelle compétition à « apporter 250 millions de livres sterling (soit 290 millions d’euros) de nouvelles ressources financières au monde du rugby au cours des cinq prochaines années ».