Mercato Losc : Lille a dégraissé son effectif avec des seconds couteaux mais a gardé l'essentiel

FOOTBALL Si le club nordiste ne s'est pas beaucoup renforcé, il a beaucoup dégraissé son effectif en se séparant de nombreux joueurs de second plan

François Launay
— 
Le gardien Ivo Grbic est l'une des rares recrues du Losc cet été
Le gardien Ivo Grbic est l'une des rares recrues du Losc cet été — AFP
  • Lille n’aura perdu que deux joueurs majeurs de la saison dernière lors du mercato.
  • Mais si le club nordiste a gardé la majorité de ses cadres, il ne s’est pas beaucoup renforcé avec seulement trois arrivées.

On annonçait un grand exode et des départs à foison. Mais alors que le mercato a fermé ses porters mardi soir, force est de constater que la grande braderie annoncée n’a pas eu lieu au Losc, en tout pas chez les joueurs majeurs. Contexte économique compliqué ou volonté des dirigeants de garder un effectif compétitif en Ligue des champions malgré la crise ?

Quoi qu’il arrive, les champions de France ne se sont pas déplumés et vont pouvoir aborder la suite de la saison un peu plus sereinement. Même si le banc lillois n’apparaît pas très fourni. Du côté purement économique la balance du Losc en termes de transfert est positive avec 38 millions d’euros (51 millions de ventes pour 13 millions de recettes). Bilan des courses lilloises.

Seulement deux départs importants

En fin de saison dernière, on estimait à cinq ou six le nombre de départs potentiels de joueurs cadres. Au final, du onze type de la saison dernière, seuls Mike Maignan (13 M€ au Milan AC) et Boubakary Soumaré (20 M€ à Leicester) sont partis. S’il a rejoint Atlanta pour un montant très correct (10 M€), Luiz Araujo n’était pas un titulaire indiscutable l’an passé. Annoncés partants, les Fonte, Sanches, Botman, Ikoné, Bamba ou encore Celik sont tous restés. Ce qui ne devrait pas déplaire à Jocelyn Gourvennec l’entraîneur du Losc.

Une grosse opération dégraissage chez les joueurs de second plan

Outre les trois départs majeurs qui ont rapporté plus de 40 millions d’euros dans les caisses du club nordiste, Lille en a aussi profité pour dégraisser un peu son effectif en vendant des joueurs prêtés ces dernières saisons. Ainsi Kouamé (2,5 M€ à Troyes), Soumaoro (2,5 M€ à Bologne), Onana (2M€ à Bordeaux) et Koffi (500.000€ à Charleroi) ont aussi rapporté de l’argent au club nordiste. Lille s’est également séparé de joueurs sur qui il ne comptait plus depuis longtemps pour diverses raisons (Sadzoute, Show, Camara, Manzi, Palmieri, Ouattara, Liguori…). Au total, pas moins de quinze joueurs ont quitté Lille cet été. Une opération dégraissage souhaitée dès son arrivée en décembre par Olivier Létang, le président du club nordiste. Une façon aussi de tourner la page de l’ère Gérard Lopez et de son trading forcené.

Seulement trois arrivées

A l’inverse, si Lille a beaucoup dégraissé cet été, le club ne s’est pas beaucoup renforcé. Seuls trois joueurs sont arrivés chez les champions de France cet été. Le plus gros transfert de l’été concerne Amadou Onana. Le milieu de terrain belge a débarqué d’Hambourg moyennant sept millions d’euros. Arrivé le dernier jour du mercato, le latéral gauche suédois Gabriel Gudmunsson​ arrive du club néerlandais de Groningue pour 6 millions d’euros. Enfin, Lille s’est attaché auprès de l’Atletico Madrid le prêt pour une saison du gardien Ivo Grbic. S’il n’est pas une recrue à proprement parler, le jeune milieu de terrain Angel Gomes, prêté l’an passé à Boavista, a fait ses débuts en Ligue 1 où il a été titularisé pour la première fois dimanche contre Montpellier.

Au final, aucun grand joueur d’expérience n’est venu renforcer le club nordiste essentiellement pour des raisons économiques. Concilier Ligue des champions et Ligue 1 avec un tel effectif risque d’être un peu juste.