Incidents Nice-OM : Un filet anti-projectiles bientôt installé à l'Allianz Riviera

FOOTBALL Une demande de permis de construction va être déposée dans la semaine

20 Minutes avec AFP
— 
L'Allianz Riviera, à Nice
L'Allianz Riviera, à Nice — Lionel Urman/SIPA

Son installation ne devrait plus tarder. Le dossier technique pour la mise en place d'un dispositif anti-projectiles à l'Allianz Riviera sera remis aux autorités cette semaine pour validation, a affirmé lundi Nice Eco Stadium (NES), gestionnaire du stade niçois, deux jours après les incidents lors du match entre Nice et l'OM.

Des poulies avaient été installées sur la toiture du stade dans le cadre d'essais, afin de boucler un dossier monté conjointement depuis des mois par NES et l'OGC Nice. Le préfet des Alpes-Maritimes avait réclamé l'installation d'un tel dispositif, tout comme Jean-Pierre Rivère, le président du club azuréen, après la rencontre.

D'ici au 7 novembre

L'instruction d'une telle demande de permis de construction serait de deux mois au maximum. Les travaux d'ancrage, de réglages et les derniers essais prendraient deux semaines. L'objectif de NES est que ce filet de 70 m de large et 16 de haut soit déployé devant le virage sud de l'Allianz Riviera pour le match Nice-Montpellier du 7 novembre.

Dimanche, le match entre Nice et l'OM a été définitivement interrompu à la 78e minute, après que Dimitri Payet a été la cible des supporters ultras niçois.

Touché au dos par une bouteille d'eau en plastique, l'Olympien a renvoyé le projectile vers le public. C'est alors que des supporters niçois ont envahi la pelouse, provoquant une bagarre générale entre supporters, joueurs et membres de l'encadrement des deux clubs. La commission de discipline de la LFP doit se pencher sur ces incidents ce mercredi.