JO 2021 : La Chine dénonce une « faille » de la bulle sanitaire dans l'hôtel de son équipe de voile

JEUX OLYMPIQUES Des touristes séjournent dans le même hôtel que l'équipe de voile de Chine selon l'agence Chine nouvelle

X. R.
— 
Les Jeux olympiques de Tokyo doivent se dérouler dans une bulle sanitaire.
Les Jeux olympiques de Tokyo doivent se dérouler dans une bulle sanitaire. — Valery Sharifulin/TASS/Sipa USA/SIPA

L’équipe de Chine de voile, arrivée au Japon pour participer aux Jeux olympiques de Tokyo, a dénoncé une « faille » du dispositif anti-Covid-19 dans son hôtel, où les athlètes côtoient des touristes locaux, selon un média d’Etat. L’équipe de voile est la première délégation chinoise à prendre ses quartiers dans l’archipel et séjourne dans un hôtel désigné par le comité d’organisation, sur l’île d’Enoshima, là où se dérouleront leurs épreuves.

Problème : l’établissement accueille également des touristes locaux, ce qui pose un risque potentiel de contamination des athlètes dans les espaces communs, notamment lors des repas, selon les responsables de l’équipe.

« C’est clairement un risque »

« On est en train de discuter avec le comité d’organisation », a déclaré Zhang Xiaodong, présidente de l’Association chinoise de voile et planche à voile, dans un article publié dimanche soir par l’agence Chine nouvelle. « Pour l’instant, l’équipe de Chine a un étage réservé au sein de l’hôtel. Mais le fait qu’il y ait un mélange avec des touristes au sein de l’établissement, c’est clairement un risque. »

Face aux risques liés à la pandémie de coronavirus, le Japon avait déjà décidé en mars de refuser d’accueillir des spectateurs étrangers. Tokyo est par ailleurs de nouveau en état d’urgence sanitaire jusqu’au 22 août, car la capitale recense actuellement environ 900 cas quotidiens de Covid-19. Sur la plupart des sites, les Jeux doivent se dérouler à huis clos, et des mesures très strictes ont été prises pour séparer athlètes, organisation et médias du reste de la population.