Roland-Garros : Tsitsipas a appris la mort de sa grand-mère cinq minutes avant sa finale perdue

ROLAND-GARROS Le joueur grec de 22 ans a appris le décès de sa grand-mère paternelle cinq minutes avant de commencer sa finale, perdue en cinq sets contre Novak Djokovic dimanche

20 Minutes avec AFP

— 

Pour Stefanos Tsitsipas, le tennis est une affaire de famille.
Pour Stefanos Tsitsipas, le tennis est une affaire de famille. — Thibault Camus/AP/SIPA

Stefanos Tsitsipas a annoncé lundi matin avoir appris la mort de sa grand-mère quelques minutes seulement avant le début de sa finale à Roland-Garros, perdue en cinq sets face à Novak Djokovic dimanche. Le joueur de tennis grec de 22 ans a dédié sa première finale d’un Majeur à sa grand-mère paternelle, dans un message publié sur son compte Instagram.

« La vie, ce n’est pas gagner ou perdre »

« Cinq minutes avant que j’entre sur le court, ma grand-mère bien-aimée a perdu son combat pour la vie. Une femme sage, dont la foi en la vie et la volonté de donner et d’offrir ne peuvent être comparées à quiconque d’autre que j’aie rencontré », a écrit Stefanos Tsitsipas. « Il est important qu’il y ait plus de personnes comme elle dans ce monde. Parce que des gens comme elle vous font vivre. Ils vous font rêver ».

Tsitsipas est considéré comme l’héritier des trois géants du tennis Novak Djokovic, Roger Federer et Rafael Nadal. Mais après avoir appris cette mauvaise nouvelle, il a déclaré qu’il y avait des choses plus importantes dans la vie que de remporter des trophées. « La vie, ce n’est pas gagner ou perdre. Il s’agit de profiter de chaque instant de la vie, seul ou avec d’autres », a-t-il affirmé. « Vivre une vie pleine de sens, sans misère ni abjection. Soulever des trophées et célébrer des victoires, c’est quelque chose, mais ce n’est pas tout ».