Losc : Mais pourquoi Lille n’a-t-il toujours pas nommé de nouvel entraîneur ?

FOOTBALL Plus de deux semaines après l’annonce du départ de Christophe Galtier, le Losc n’a toujours pas officialisé le nom de son remplaçant

Francois Launay

— 

Claudio Ranieri pourrait débarquer au Losc
Claudio Ranieri pourrait débarquer au Losc — Marco Canoniero//SIPA
  • Alors que Christophe Galtier a exprimé le souhait de quitter le club nordiste, Lille n’a pas encore trouvé son remplaçant.
  • Le Losc espère d’abord bien vendre son entraîneur à la concurrence avant de nommer son successeur.
  • Les noms de Patrick Vieira et Claudio Ranieri sont avancés pour remplacer Galtier sur le banc des champions de France.

Ça fait déjà deux semaines que ça dure. Depuis que Christophe Galtier a annoncé son intention de quitter le Losc, rien ou presque n’a bougé chez les Dogues. Sous contrat jusqu’en 2022, Galtier est toujours officiellement l’entraîneur du Losc et le club n’a toujours pas annoncé le nom de son remplaçant. Alors que la reprise de l’entraînement est prévue fin juin, les interrogations commencent à naître du côté des champions de France. Éléments de réponse.

Parce qu’Olivier Létang veut vendre Galtier au prix fort

Sur le papier, tout paraissait simple. Arrivé en fin de cycle après trois ans et demi à Lille conclus par un épatant titre de champion, Christophe Galtier a annoncé à ses dirigeants en fin de saison son souhait de quitter le club nordiste un an avant la fin de son contrat. En contact avancé avec l’OGC Nice, l’entraîneur français pensait partir sans trop de problèmes sur la Côte d’Azur. Sauf qu’Olivier Létang, le nouveau président lillois, n’entend pas brader celui qui est considéré comme l’un des meilleurs techniciens français du moment.

A l’image de ce qui se fait en Allemagne où le Bayern Munich est allé débaucher Julian Nagelsmann, le coach de Leipzig, pour 25 millions d’euros, le dirigeant lillois compte bien obtenir un gros montant pour le transfert de son coach chez un concurrent direct. « Il y aura une négociation car Christophe est pour nous, et probablement pour son futur club, un actif essentiel dans les succès à venir. Et il lui reste un an de contrat. Les récents transferts d’entraîneurs en Allemagne et au Portugal démontrent que les contrats ont de la valeur », n’a pas caché Olivier Létang la semaine dernière sur RMC. Si la dernière année de contrat de Galtier est estimée à 2,5 millions d’euros, Létang espère le vendre au moins pour le double. Ce que refuse pour l’instant l’OGC Nice, pas prêt à aller au-delà de 3 millions d’euros. Avant que les deux parties ne trouvent un accord, Galtier reste encore sur le papier l’entraîneur du Losc.

Parce que le Losc ne connaît pas encore son budget pour la saison prochaine

Le titre et la qualification en Ligue des champions ne justifient pas toutes les folies. Endetté pour plus de 100 millions d’euros, le Losc ne pourra pas faire de folies la saison prochaine. La crise sanitaire et le scandale Mediapro sont passés par là. Alors que la Ligue négocie encore le montant des droits télé pour la saison prochaine, impossible de savoir pour le moment sur quel budget pourra compter le Losc. Quant au mercato, il ne se décantera vraiment qu’à l’issue de l’Euro qui se termine le 11 juillet. Avec toutes ces incertitudes, difficile de tirer des plans sur la comète et de présenter un projet bien ficelé et ambitieux au successeur de Galtier.

Parce que Lille n’a pas encore fait son choix

Si beaucoup de noms d’entraîneurs circulent depuis plusieurs semaines, aucun favori ne semble se détacher. Un temps évoquée, la piste Laurent Blanc s’est perdue aussi vite qu’elle est arrivée. La semaine dernière, l’agent de Lucien Favre annonçait que son client n’avait pas été contacté par le club nordiste. Jardim s’est de son côté engagé au Qatar. L’inexpérience de Thiago Motta au haut niveau semble jouer contre lui. Reste deux noms récemment sortis : celui de Patrick Vieira que L’Equipe annonçait il y a quelques jours en contact rapproché avec le Losc.

Mais c’est peut-être bien Claudio Ranieri qui coiffera tout le monde sur le fil. Il y a deux jours, la presse italienne annonçait qu’un contact avait été établi entre le club nordiste et le coach italien de 69 ans, champion d’Angleterre en 2016 avec Leicester, passé par Monaco et Nantes, et libre depuis son départ en fin de saison de la Sampdoria. Quoi qu’il arrive le suspens, qui n’a déjà que trop duré, devrait se terminer dans les prochains jours, histoire de commencer à préparer la saison prochaine.