Championnat PGA : A 50 ans, Phil Mickelson devient le plus vieux vainqueur d’un tournoi du Grand Chelem

GOLF L’Américain a remporté le Championnat PGA, dimanche en Caroline du Sud

20 Minutes avec AFP

— 

Phil Mickelson lors de sa victoire au Championnat PGA ce dimanche à Kiawah Island, en Caroline du Sud.
Phil Mickelson lors de sa victoire au Championnat PGA ce dimanche à Kiawah Island, en Caroline du Sud. — John Angelillo / UPI / Sipa

Il a effacé des tablettes son compatriote Julius Boros, vainqueur de l’USPGA à 48 ans en 1968. L'Américain Phil Mickelson a réalisé un exploit historique, en devenant à 50 ans le plus vieux golfeur lauréat d’un tournoi du Grand Chelem, après sa victoire au Championnat PGA, dimanche à Kiawah Island, en Caroline du Sud.

Ce sacre en Majeur est le sixième de sa carrière. Lauréat une première fois de cette épreuve en 2005, du Masters d’Augusta (2004, 2006 et 2010), ainsi que du British Open (2013), il a fini à -6 et su conserver deux coups d’avance sur son compatriote Brooks Koepka, qui a fini par craquer après avoir débuté la journée en tête, et sur le Sud-Africain Louis Oosthuizen.

« C’est juste un sentiment incroyable », a avoué Mickelson en recevant son trophée. « Je ne pense pas avoir déjà vécu une telle expérience, alors merci pour ça, c’est un peu déconcertant mais surtout génial ».

Sous le regard des alligators

Mickelson a dompté mieux que ses concurrents le vent parfois violent qui n’a cessé de balayer le si versatile Ocean Course, parcours le plus long de l’histoire (7.876 yards, 7.201 mètres) pour un tournoi du Grand Chelem !

Preuve que ce grand gaillard (1,91 m, 91 kg) n’a jamais faibli physiquement sous sa casquette et ses lunettes de soleil réfléchissantes, malgré la chaleur, l’humidité et la distance à tenir, sous le regard des alligators maîtres des lieux dans les marécages jouxtant les greens.

« Je pensais que c’était possible, mais tout le monde disait que ça ne l’était pas. J’espère que d’autres s’en inspireront. Il faudra peut-être travailler beaucoup mais, mon Dieu, ça en vaut la peine », a-t-il dit.

Tiger Woods (45 ans), homme d’improbables come-backs, actuellement convalescent après un grave accident de voiture qui lui a brisé la jambe droite, a réagi sur Twitter : « C’est une véritable source d’inspiration de voir Phil Mickelson le faire à nouveau à 50 ans. Félicitations !!!!!!! ».

Seize ans séparent ce sacre du précédent à l’USPGA, remporté par l’ancien n° 2 mondial redescendu à la 115e place la semaine passée, soit l’écart le plus long entre deux victoires dans un même Majeur.