NBA : Wow ! LeBron James envoie les Lakers en play-offs avec un trois points de l’espace

BASKET King James a offert la victoire à Los Angeles dans un barrage de haute volée face à Golden State

Nicolas Camus
— 
LeBron James a donné la victoire aux Lakers face aux Warriors, le 19 mai 2021.
LeBron James a donné la victoire aux Lakers face aux Warriors, le 19 mai 2021. — Mark J. Terrill/AP/SIPA

Quel final ! Dans un barrage pour les play-offs magnifié par le duel entre LeBron James et Stephen Curry, les Lakers ont fini par arracher la victoire face aux Warriors (103-100) mercredi soir, pour se qualifier pour le premier tour. Le panier de la gagne, bien sûr, est revenu à King James, auteur d’un trois points à moitié aveuglé en déséquilibre à 58 secondes de la sirène (à 1’38 sur la vidéo).


Dans cette fin de match folle, il a flotté un parfum des quatre finales NBA consécutives qui ont opposé Curry et James, lorsque ce dernier portait le maillot de Cleveland, entre 2015 et 2018, avec trois sacres pour les Warriors. « Les deux équipes ont joué à un haut niveau… Ils nous ont giflés lors des deux premiers quart-temps, mais on a su répondre », a apprécié LeBron, qui a donc eu le dernier mot sur un panier… à la Curry. « Je voyais trois arceaux. Donc, j’ai visé celui du milieu », a-t-il simplement commenté.

Encore une chance pour les Warriors

Le « Roi borgne » a signé un match de patron, avec 22 points, 11 rebonds et 10 passes., Sa cheville droite, fragile, aura été épargnée, mais il devra quand même bien se reposer avant les joutes à venir. Les Lakers affronteront en effet au premier tour l’impressionnant collectif des Suns de Phoenix, bâti autour de Chris Paul et Devin Booker.

En face, Curry n’a pas été en reste avec 37 points sur sa feuille de stats. Mais cela n’a donc pas suffi pour Golden State, qui dispose toutefois d’une dernière chance d’atteindre les play-offs. Il faudra que les Warriors battent Memphis vendredi pour se donner le droit de défier Utah, meilleure équipe de la saison régulière dans le sillage de Donovan Mitchell et Rudy Gobert.