NBA : Les Lakers devront se coltiner un barrage contre Stephen Curry et les Warriors

BASKET Une cinquième victoire de rang n'a pas suffi aux champions en titre, obligés d'en passer par un parcours impossible pour réussir un « back to back »

J.L. avec AFP

— 

LeBron James et les Lakers devront en passer par des barrages délicats pour défendre leur titre.
LeBron James et les Lakers devront en passer par des barrages délicats pour défendre leur titre. — Derick Hingle/AP/SIPA

Une dernier effort pour rien. Malgré un rush louable de cinq succès de rang pour éviter d'en passer par un « play-in », les Lakers de LeBron devront se coltiner les Warriors mercredi sur un match sec pour pouvoir participer aux playoffs. Ces dernières semaines, il n'y avait guère que LeBron James et Luka Doncic, deux des plus grosses stars de la ligue tout de même, pour contester cette nouvelle formule

« Celui qui a eu l'idée de cette merde doit être viré », lâchait avec virulence le premier, quand le second s'interrogeait : « Je ne comprends pas l'idée d'un "play-in". Vous jouez 72 matchs pour aller en play-offs, puis admettons vous en perdez deux d'affilée et là vous n'y êtes plus? Je ne vois pas l'intérêt. »

Encore deux chances avant de se coltiner Phoenix ou Utah

Si Dallas (5e) a finalement pu éviter d'en passer par là, L.A., deuxième de la conférence Ouest avant qu'Antony Davis et James se blessent, respectivement au tendon d'Achille droit et à la cheville droite, a chuté au 7e rang sans ses deux joueurs majeurs. On peut aisément comprendre la frustration de « LBJ » et des siens dans leur quête d'un back-to-back (doublé) sept mois après le 17e titre de champion ramené de la bulle d'Orlando.

S'ils passent l'obstacle Warriors, les Lakers auront fort à faire dès le premier tour face à Phoenix (N.2) qui aura l'avantage du parquet et dont l'effectif autour du duo Devin Booker/Chris Paul est très complet. S'ils doivent en passer par un 2e match de barrage et s'imposent, il leur faudra en découdre avec Utah, meilleure équipe de la saison régulière sous l'impulsion de Donovan Mitchell et Rudy Gobert.