OL-AS Monaco : Lyon perd ses nerfs et l'ASM en profite pour filer en demies... Revivez ici ce bouillant quart de la Coupe de France (0-2)

FOOTBALL Après avoir touché à trois reprises les montants en première période, les partenaires de Memphis Depay ont totalement craqué contre une ASM impitoyable (0-2), ce mercredi au Parc OL

Au Parc OL, Jérémy Laugier

— 

Ben Yedder et Volland ont fait très mal à l'OL, ce mercredi en deuxième période. PHILIPPE DESMAZES
Ben Yedder et Volland ont fait très mal à l'OL, ce mercredi en deuxième période. PHILIPPE DESMAZES — AFP

OL-AS MONACO 0-2 (Ben Yedder 53e sur penalty, Volland 61e).

Expulsion de Diomande pour l'OL (51e).

MATCH TERMINE

Quart de finale de la Coupe de France

 

Et voilà, il est tout chaud, c’est le débrief express de ce match électrique du soir que vous vous arrachez toutes et tous (on exagère à peine). Bonne nuit à toutes et à tous, et vous retrouverez donc des articles en ligne sur cet OL-ASM à partir de 7 heures.

 

L’AS Monaco est quand même pas loin d’être injouable en 2021, même quand elle semble à la ramasse comme ça a été le cas pendant 45 minutes (0-2). A défaut d’une Coupe de France (il s’agit de son dernier trophée en 2012), il reste à l’OL deux énormes chocs en huit jours en Ligue 1, contre le Losc (1er) et à nouveau l’ASM (3e) pour rêver d’un final plus heureux en championnat qu’en Coupe. Grand merci à tous de nous avoir suivis les amis, et on se retrouve très vite pour de nouvelles aventures sur 20 Minutes, avec notamment les articles et la vidéo de retour sur ce match demain matin sur le site.

C’est bouclé ici, quel match très très étonnant : l’OL a longtemps maîtrisé son sujet (sans réussite) avant de céder face à une ASM impitoyable de réalisme et de maîtrise des événements en seconde période (0-2).

90e+1 : Slimani tout près de trouver la lulu, mais quand ça ne veut pas... L'OL a le mérite de ne pas lâcher.

88e : Il ne se passe plus grand-chose, c’est clairement dead pour les Lyonnais, même s’ils ne vont peut-être pas finir à 8 comme on le pressentait.

80e : A noter les premières minutes professionnelles du défenseur turc de l’OL Cenk Ozkacar, et le 78e hurlement général de tout l’OL (joueurs et banc) pour une touche à nouveau accordée par erreur à l’ASM. Une touche donc…

76e : Super balle de 1-2 pour l’OL mais Houssem Aouar n’appuie pas assez sa frappe pour tromper Majecki, ce qui malheureusement est en passe de devenir un pléonasme cette saison.

69e : Triple changement à l’OL avec les entrées d’Aouar, Slimani et Toko Ekambi à la place de Paqueta, Cornet et Memphis. Ca sent la gestion en vue des gros matchs contre le Losc et l’ASM en L1.

68e : Les nerfs craquent complètement côté lyonnais, ça en devient grotesque. Touché par Fofana dans la surface loin du ballon, Memphis se jette au sol en hurlant et en pensant avoir un penalty. Frappart (qui galère pour gérer ce match archi tendax) lui met juste… un jaune pour simulation. Il devient fou et frappe le sol. C’est ouf tous ces cris depuis le premier but monégasque à chaque micro-contact !

61e : Pfiouuuuuuu le match a tellement tourné ici ! Buuuuuuuuuuuut de Kevin Volland, frappe de brutasse +++ à angle fermé, et Pollerbeck est battu et clairement fautif tant il protège mal son poteau. L’ASM fête ça bien comme il faut, on imagine mal l’OL réagir maintenant.

 

57e : Dans la foulée, 27e grosse embrouille de ce match over sous tension (ça promet pour la semaine pro) après un penalty que pensait obtenir Ballo-Touré après une percée. Paqueta et lui s’embrouillent, les jaunes pleuvent encore de partout, y compris pour Kovac derrière !

56e : Gros coup de chaud pour l’OL avec déjà une balle de break pour Ben Yedder, qui bute sur un Pollersbeck inspiré.

52e: Buuuuuuuut Ben Yedder transforme sans trembler. Ca change tout les amis, l'ASM est en plus à 11 contre 10 désormais !

51e : Penalty pour l’ASM, quel coup de théâtre !!!!! Diomandé est même (logiquement) expulsé sur le coup pour un pied incroyablement haut sur Ballo Touré en pleine surface. Ça sent le hold up de folie.

 

49e : C’est ouuuuuuuuuuuuuuuf ce qu’il se passe d’emblée ou presque. Enfin une occase monégasque avec une intervention de Marcelo puis De Sciglio à l’arrach' pour repousser un centre de Ben Yedder, enfin en évidence. Sur le contre, l’OL se retrouve… à 2 contre 0 dès le rond central ! Sauf que Memphis lance Cornet, placé devant lui. Cornet va battre avec sang-froid Majecki… mais le VAR refuse logiquement le but lyonnais, puisque Mad Max était parti quelques secondes trop tôt et avait franchi la ligne médiane lors du service de Memphis (qui aurait pu y aller seul en fait). Terrible manque de réussite pour l’OL !

 

C'est reparti, et l'OL espère enfin conclure sa large domination. Peut-on revoir un Monaco avec le même visage inoffensif ? C'est dur d'y croire !

Mi-temps ici, et c’est peu dire que l’ASM s’en sort bien tant elle a été ballottée comme jamais en 2021 durant 45 minutes. Aucune micro-occase pour elle et trois montants touchés par l’OL dans ce 3-4-3 jusque-là payant, bien que non récompensé, par un Garcia vite exclu ce soir. 10 tirs à 0 pour Lyon d'ailleurs !

 

45e : Autant vous dire que les « roooooooooooo rooooooooooooooooo » de Garcia ont fusé pour accompagner l’intervention dans sa surface de Caio Henrique devant Léo Dubois, qui réclame un penalty (à tort selon nous).

42e : Sortie hésitante de Pollersbeck qu’on qualifiera de presque « lopesienne » : il s’occupe certes du ballon d’abord face à Volland lancé dans l’axe, mais derrière gros choc avec l’attaquant allemand. C’est ce dernier qui est sanctionné sur le coup mais c’était limite.

40e : Super taf de Memphis (encore) sur un débordement tranchant sur le côté droit, mais Cornet ne profite pas de son bon centre.

38e : Conséquences de l’expulsion de Rudi Garcia, on entend beaucoup mieux tous ces commentaires non stop puisqu’il a dû remonter dans la tribune. Très joli « il ne faut pas sortir de Saint-Cyr pour voir ça quand même » à l’instant, après un corner accordé par erreur à l’ASM par Stéphanie Frappart.

35e : Au tour de Caqueret de trouver la barre pour l’OL d’une belle volée après une tête renversée bien subtile de Memphis, ça commence à devenir ouf ce scénar !

34e : Marcelo trouve le poteau à son tour de la tête. L’OL pourrait s’en vouloir de ce super début de match non fructifié.

 

31e : Pfiouuuu «Mad Max» toujours plus près d’ouvrir le score pour l’OL. On a l’habitude de le voir bouffer sa ligne comme latéral côté gauche, et là il est hypra dangereux sur le front droit de l’attaque. Melvin Bard s’arrache et lui permet de récupérer la balle. Minasse de son pied faible, le droit, en plein sur l’arrête de Majecki archi-battu.

 

23e : Oh oh, elle est là Stéphanie Frappart, carton rouge direct… à Rudi Garcia !

 

16e : Grosse occase pour Lucas Paqueta, lancé dans l’axe par Memphis. Sans être vraiment propre sur le coup, Majecki s’en sort en déviant le ballon du bout des gants en corner. Monaco n’y est pas du tout, l’impression est tenace.

 

15e : Séché vivement par De Sciglio dans le déferlement de vilaines fautes de l’entame, le milieu monégasque Sofiane Diop est déjà obligé de céder sa place sur blessure, remplacé par Golovin, excusez du peu.

13e : Dans la foulée, espère de louche étonnante de Dubois pour Cornet, qui nous claque un joli dribble en pleine surface sur Caio Henrique avant d’enchaîner très vite une frappe de peu au-dessus. L’OL est bien mieux entré dans le match, malgré sa compo expérimentale est-on tenté de dire.

 

12e : Première belle occase pour l’OL, Caqueret au départ puis Memphis décale le jeune latéral Melvin Bard, qui frappe fort au premier poteau, mais Majecki s’interpose bien.

10e : Nouvel avertissement, cette fois pour Thiago Mendes qui a coupé la contre-attaque de Tchouaméni, et De Sciglio n’était pas loin de connaître la même sanction derrière.

9e : Petit souci de communication entre Disasi et son gardien Majecki, qu’on connaît peu mais qui n’est guère rassurant sur cette entame.

7e : Et bim, comme attendu ou presque, c’est Sinaly Diomandé qui s’y est (vite) collé pour venger Lucas Paqueta (revenu sur le terrain), en mode Casemiro d’Anfield. Grosse semelle sur Volland donc et jaune là aussi, pas de jaloux. La cote de la fin de match à 9 contre 9 vient de grimper en flèche ici.

1re : Enorme, 10 secondes de jeu et Kevin Volland pose une incompréhensible balayette sur Lucas Paqueta, dos au jeu au milieu de terrain. Ça avait des allures de règlement de compte direct tant c’était gratuit. Stéphanie Frappart sort un jaune plus que mérité.

 

C’est parti ici ! A noter que Ben Yedder a finalement remplacé Jovetic en dernière minute, contrairement à ce qui était indiqué sur la compo officielle.

21h03 : Côté Niko Kovac, on est parti sur du bien plus classique, hormis Majecki dans les buts et Fodé Ballo-Touré en latéral. Du grand classique sinon pour le reste, avec notamment les deux (jeunes) hommes forts du milieu Fofana et Tchouaméni. En pointe, Volland et Jovetic ont une nouvelle fois été préférés au capitaine désormais supersub Wissam Ben Yedder.

 

20h57 : On commence par celle de l’OL. Clairement, Rudi Garcia n’a pas spécialement augmenté sa cote de popularité auprès des supporters lyonnais. Un improbable 3-4-3 au menu, avec seulement trois joueurs à vocation offensive, les indiscutables Lucas Paqueta et Memphis Depay…. ainsi que l’habituel latéral gauche reconverti Maxwel Cornet. Bien osé tout ça. Sinon l’Allemand Pollersbeck est titulaire à la place de Lopes comme d’hab en Coupe, au contraire de Rayan Cherki, pourtant très en vue depuis le début dans cette compétition. On en est à près de 500 tweets envoyés en réponse à cette compo (avec environ 78% de messages d'insultes à coach Rudi), bon courage à toi, le CM du club.

 

20h55 : Bonsoir tout le monde, on est bien en place au Parc OL pour ce dernier quart de Coupe de France. On lance l’avant-match avec les compos, sur fond du Lose yourself d'Eminem.

20h10 : Au vu de la dynamique de maboule de l’ASM en 2021, avec 16 victoires en 19 matchs officiels, il est cocasse de se souvenir du seul match jusque-là disputé contre l’OL par la bande à Niko Kovac. Ça remonte au 25 octobre et Monaco s’était fait totalement submerger par les contres lyonnais, concédant quatre buts en première période dans un saignant 4-1. Que ce souvenir paraît lointain, mais on vous propose de retrouver le débrief de ce match ici.

 

Afin de vous faire patienter jusqu’à 20h55, les compos, l’avant-match et tout et tout, on vous propose de (re)découvrir une interview de l’ex-entraîneur de Lucas Paqueta à Flamengo en 2018. Car clairement, outre le capitaine Memphis Depay, le Brésilien est l’homme en forme de l’OL, avec 3 buts et 3 passes décisives depuis le début du mois d’avril.

 

Hello et bienvenue par ici les 20 Minutos ! Au milieu des 273 rebondissements des quatre derniers jours concernant la Super Ligue, on va avoir la chance d’assister au dernier quart de finale de Coupe de France, clairement le plus alléchant, ce mercredi (21h10) au Parc OL. A savoir un duel entre Lyonnais (4es) et Monégasques (3es), deux équipes à la lutte pour la Ligue des champions, voire plus si affinités. A 11 jours d’une nouvelle bataille qui vaudra très cher en Principauté, ce match a de la gueule sur le papier. Reste à voir les compos de Rudi Garcia et de Niko Kovac ce soir, mais vu qu’on est à deux matchs d’une finale au Stade de France, on est plutôt confiants pour que ça soit cohérent. Après tout, l’armoire à trophées lyonnaise attend désespérément un successeur à la Coupe de France 2012. D’un autre côté, le calendrier est quand même dingo pour l’OL puisque ensuite, à sept jours d’intervalle, Lyon peut bouleverser toute sa fin de saison en accueillant le leader lillois dimanche puis en se rendant à Monaco le 2 mai.

» Pour vibrer avec nous devant cet OL-AS Monaco, rendez-vous par ici dès 20h55, avec un coup d’envoi à 21h10…