OM-OL : « On est les parents pauvres du VAR », Rudi Garcia ne comprend pas le penalty accordé à l’OM

FOOTBALL L’Olympique Lyonnais n’a pas pu faire mieux qu’un match nul 1-1 contre l’Olympique de Marseille dimanche soir lors du choc de la 27e journée de Ligue 1

Adrien Max

— 

Le debrief express d'OM-OL (1-1) — 20 Minutes
  • Les Lyonnais ont fait match nul dimanche soir contre l’OM (1-1) au stade Vélodrome, pour le choc de la 27e journée de Ligue 1.
  • Les Lyonnais ont très bien commencé le match avant de s’endormir à partir de la 20e minute.
  • Ils se sont fait égaliser sur un penalty judicieux, après une main de Lucas Paqueta dans la surface de réparation.

Au stade Vélodrome,

L'Olympique Lyonnais a fait match nul 1-1 dimanche soir au  stade Vélodrome contre  l'Olympique de Marseille lors du choc de la 27e journée de  Ligue 1. Après une très bonne entame de jeu ponctué par l’ouverture du score de Karl Toko-Ekembi (22e), les Lyonnais se sont progressivement éteints dans cette rencontre jusqu’à ce que l’OM n’égalise, sur penalty juste avant la mi-temps (43e). Un penalty accordé par Benoit Millot après une faute de main de Paqueta, alors que le ballon venait de heurter son ventre avant de toucher sa main. Et qui a beaucoup fait parler en conférence de presse d’après-match.

« A priori, il y a une règle et quand le ballon frappe le corps, puis la main, il n’y a pas penalty. Mais ça a dû changer. On est les parents pauvres du Var, et je dis bien du Var parce qu’il ne peut être que masculin. S’il était féminin il serait plus objectif et plus doux », a imagé Rudi Garcia à l’issue de la rencontre. Il regrette surtout le carton jaune reçu par Paqueta pour cette faute de main. Un premier jaune lourd de conséquence. « On est victime de fait de jeu, son premier jaune l’envoie au vestiaire sur son deuxième », a-il regretté.

« Un mauvais point qui se transforme en bon point »

Dommage pour le brésilien, auteur d’un bon match jusqu’à son expulsion, malgré ce penalty provoqué. « On est déçu de son expulsion parce qu’il avait mis une belle passe décisive à Karl [Toko-Ekembi]. Mais ça peut arriver, on ne lui en veut pas. On gagne ensemble, on fait match nul ensemble. Dans le jeu il a été intéressant, c’était un match de bonne facture donc il n’y a pas débat », a tranché Rudi Garcia.

Pour l’entraîneur Lyonnais, « c’est un mauvais point, vu l’entame de match, qui se transforme en bon point puisqu’on a fini à 10 dans les dernières minutes. Mais c’est de notre faute, on s’est arrêté de jouer et ils ont mis le but ». Les Lyonnais retrouveront Rennes dès mercredi, une autre équipe mal en point. Mais même contre ce genre d’adversaire, les Lyonnais devront jouer plus de vingt minutes pour continuer de rêver au titre.