Eléctions à la FFF : Thiriez dénonce le harcèlement subi par ses soutiens et retire la liste de son site de campagne

FOOTBALL Le candidat à la présidence de la FFF a répondu à la polémique sur les noms qui figuraient sur son site de campagne

W.P.

— 

Frédéric Thiriez
Frédéric Thiriez — CHRISTOPHE SAIDI/SIPA

Fréderic Thiriez répond à la polémique. Le candidat à la présidence de la Fédération française de football, à qui il a été reproché d’avoir affiché le nom de personnalités dans sa liste de soutiens sur son site de campagne sans leur aval, est sorti de sa réserve lundi soir.

Sur Twitter, l’ancien président de la LFP « dénonce le harcèlement dont sont victimes [ses] soutiens. Depuis l’entrée en campagne de mon concurrent (Noël Le Graët), le 11 février, plusieurs de ces personnalités m’ont fait savoir qu’elles ont subi des menaces de tous ordres, économiques mais pas seulement, harcèlement et intimidation, pour que leur nom soit retiré de mon comité de soutien. »

Comme précisé dans le communiqué, la liste de soutiens a été retirée du site de Frédéric Thiriez. Celle-ci est plus précisément protégée par un mot de passe. Tony Parker et Jo-Wilfried Tsonga – dont le nom figurait sur la liste avec une orthographe désastreuse – ont nié ces derniers jours avoir apporté leur soutien à la candidature de Thiriez.