Louis Burton, à bord de Bureau Vallée 2
Louis Burton, à bord de Bureau Vallée 2 — Vincent Olivaud

VENDEE GLOBE

Vendée Globe 2020 : Les leaders ont passé le Pot au Noir... Le duel Dalin/Burton continue... Le journal de la course

Les leaders ont passé la dernière grosse difficulté de ce Vendée Globe complètement fou

Le Vendée Globe est toujours aussi indécis en tête de la course, alors que la totalité des candidats au titre ont entamé leur remontée de l’Atlantique après avoir basculé dans l’hémisphère nord ce week-end. On fait le point.

Le classement à 9h

1. Charlie Dalin, Apivia

2. Louis Burton (Bureau Vallée 2), à 41,1 milles

3. Thomas Ruyant (LinkedOut), à 102,4 milles

4. Damien Seguin (Groupe APICIL), à 115,6 milles

5. Yannick Bestaven (Maître CoQ IV), à 138 milles

Le Pot au Noir moins décisif que prévu

Il semble écrit que rien ne permettra sur cette édition 2020 totalement folle du Vendée Globe à un concurrent de s’envoler de sitôt vers la victoire. En effet, alors que les marins de tête attaquaient la dernière grosse difficulté, le Pot au Noir, cette zone météorologique instable par l’ouest le long des côtes brésiliennes, on pensait qu’un dernier écrémage était encore possible. Si Charlie Dalin a repris un peu d’avance sur Louis Burton, c’est bien ce dernier qui est sorti le premier du Pot au Noir. A l’arrivée, rien n’est encore joué pour la victoire finale.

Destremau retrouve la terre ferme

C’est la fin du voyage pour Destremau. Victimes d’un nombre incalculable de pépins en tous genres depuis quelques semaines, Sébastien Destremau (Merci) a finalement décidé samedi de jeter l’éponge et de se ranger sur le bas-côté. Dans son jargon, celui-ci préfère d’ailleurs dire qu’il s’est « retiré » plutôt que d’employer le mot « abandon » qui, il est vrai, n’est pas très flatteur pour un skippeur ayant enduré tant de galères en mer. Le natif de Plancoët est arrivé à bon port à Christchurch, en Nouvelle-Zélande, dans la nuit de dimanche à lundi. Sur les 33 skippeurs engagés, ils sont huit à l’heure actuelle à avoir abandon… Euh à s’être retiré, pardon.