Vendée Globe : Dalin et Burton continuent leur bagarre à l'Equateur... Le journal de la course

VOILE Revoilà la tête de flotte dans l'hémisphère Nord, et c'est toujours aussi serré en tête

B.V.

— 

Revenu de l'arrière, Louis Burton peut désormais gagner le Vendée Globe.
Revenu de l'arrière, Louis Burton peut désormais gagner le Vendée Globe. — JEAN-FRANCOIS MONIER / AFP

Dimanche 17 janvier

Le chassé-croisé permanent Dalin-Burton

Jamais, jamais, jamais le Vendée Globe n'aura été aussi serré. Au petit matin, on publiait une brève pour vous raconter comment Charlie Dalin avait repris la tête de la course devant Louis Burton pour quelques milles nautiques. Sans oublier que derrière, ça pousse aussi : Boris Herrmann est en embuscade et Thomas Ruyant pas bien loin derrière non plus, juste devant celui qui a été leader pendant quasiment un mois, Yannick Bestaven. Tout ce beau monde a par ailleurs franchi hier dans l'après-midi l'Equateur, revoilà la tête de flotte dans l'hémisphère Nord.

Le classement : 

1. Charlie Dalin, Apivia
2. Louis Burton, Bureau Vallée 2, à 6 milles
3. Boris Herrmann, Seaexplorer, Yacht club de Monaco, à 14 milles
4. Thomas Ruyant, LinkedOut, à 34 milles

Il fait chaud sur la route du Vendée Globe!

C'est peut-être le seul moment où vous préféreriez être sur un bateau de Vendée que chez vous. Alors qu'on frise les températures proches du zéro en permanence en France, les skippers du Vendée peuvent se balader en t-shirt sur leur embarcation - enfin, au moins pour ceux qui sont au large du Brésil. « Recife c’est pour ce midi, mais il fait très chaud : en pleine nuit, il fait 28°C, et hier en journée, il faisait plus de 32°C, », témoigne ainsi Maxime Sorel.

Un joli couché de soleil vu de l'Atlantique

Parce que le Vendée Globe ce n'est pas que la course, c'est aussi de belles images, de la poésie et la beauté de la planète.