Ligue 1: Gérard Lopez va quitter et vendre le Losc dans les prochains jours

FOOTBALL Président du club depuis janvier 2017, l'homme d'affaires hispano-luxembourgeois va vendre le club nordiste à un fonds d'investissement

Francois Launay
— 
Gérard Lopez s'apprête à vendre le Losc
Gérard Lopez s'apprête à vendre le Losc — FRANCK FIFE / AFP

L’histoire d'« amour » n’aura même pas duré quatre ans. Arrivé en janvier 2017 à la tête du Losc, Gérard Lopez va vendre le club nordiste. Révélée par L'Equipe ce mercredi, cette nouvelle fait l’effet d’une bombe au sein du club nordiste, leader de Ligue 1, qui ne s’attendait pas à pareille déflagration au moment de se rendre à Dijon ce mercredi soir pour le compte de la 15e journée. 

Mais la crise économique a fini par rattraper l’homme d’affaires hispano-luxembourgeois qui avait beaucoup emprunté pour avoir les moyens de ses ambitions. Son principal bailleur, le fonds d’investissement américain Elliott, voulait savoir comment le patron du Losc allait réussir à lui rembourser 125 millions d’euros au regard du contexte sanitaire et économique. Pas convaincu par les arguments de l’homme d’affaires, Elliott a décidé de reprendre la main et va se faire racheter la dette par un nouveau fonds d’investissement.

Olivier Letang devrait gérer le club au quotidien

Selon L’Equipe, ce nouveau fonds est luxembourgeois et se nomme Merlyn Advisors. Créé en 2019, Il appartient au Néerlandais Maarten Petermann, un ex-banquier de JP Morgan et ex-conseiller d’Elliott dans la négociation de la dette argentine. Autant dire que le monde de la finance s’installe plus que jamais au Losc où Olivier Letang, ex-dirigeant de Reims, Paris et Rennes, qu'il a quitté en février 2019,  devait être nommé pour prendre la présidence et gérer le Losc au quotidien.

Christophe Galtier va garder la main dans le domaine sportif d’un club qui n’a plus grand chose de nordiste à l’exception de sa situation géographique.