Vendée Globe : Bestaven prend le large, Le Cam fait une remontada... Le jury a rendu son verdict après le sauvetage d'Escoffier

VOILE Le jury international a accordé entre six et 16h15 de compensations aux trois skippeurs s’étant déportés pour porter secours à Kévin Escoffier

A.L.G.

— 

Yannick Bestaven est le leader virtuel de ce Vendée Globe 2020.
Yannick Bestaven est le leader virtuel de ce Vendée Globe 2020. — Sebastien SALOM-GOMIS / AFP

Fumée blanche sur le Vendée Globe ! Après deux semaines de savants calculs et de recoupements d’informations sur la course, le jury international a tranché la question des compensations après le sauvetage en pleine mer de Kévin Escoffier le 1er décembre dernier. Ils étaient au nombre de trois à s’être déportés après le déclenchement par ce dernier de la balise de détresse : Jean Le Cam, Boris Hermann et Yannick Bestaven.

C’est finalement le Quimpérois de « Yes We Cam ! » qui était arrivé en premier sur les lieux, permettant ainsi aux deux autres de reprendre la course. On se souvient de cette incroyable mission sauvetage au beau milieu des 40e Rugissants ; mission qui avait duré plusieurs heures, le temps pour Le Cam de parvenir à faire monter Escoffier à bord.

Bestaven s’envole, Le Cam revient fort

Voici donc les résultats tant attendus : Boris Hermann pourra retrancher six heures sur son temps d’arrivée réel, Yannick Bestaven 10h15 et Jean Le Cam 16h15. S’il est difficile de dessiner ce que pourrait être le classement réel si l’on enlevait ces temps de compensations, on peut tout de même dire sans crainte de se planter que Yannick Bestaven, actuel leader, va prendre le large sur ses poursuivants.

Quant à Jean Le Cam, quatrième à 450 milles nautiques du leader, il devrait faire un joli bond au classement et pourrait même chiper la troisième place à Charlie Dalin. Mais tout cela est évidemment à prendre avec des pincettes.