Coronavirus : Le Stade Rennais assigne ses assureurs en justice

EPIDEMIE Le club breton conteste une clause qui l'empêche d'être indemnisé 

C.A. avec AFP

— 

Le président du Stade Rennais Nicolas Holveck.
Le président du Stade Rennais Nicolas Holveck. — C. Allain / 20 Minutes

Il aurait perdu entre environ sept millions d’euros en raison de l’épidémie de Covid-19, selon le Télégramme. Privé de ses supporters, le Stade Rennais espérait obtenir réparation de ce préjudice auprès de ses assureurs, mais ces derniers ont refusé. Le club breton a donc décidé de les assigner en justice. Une audience s’est tenue ce jeudi matin devant le tribunal de commerce de Rennes pour réclamer l’indemnisation des pertes d’exploitation dues aux mesures sanitaires imposées par les autorités.

Contacté, le club présidé par Nicolas Holveck s’est refusé à tout commentaire. L’entreprise Stade Rennais Football Club entend contester l’analyse des assureurs selon lesquels une clause de son contrat exclut les conséquences d’une épidémie. D’après Le Télégramme, le club réclamerait 4,5 millions d’euros au titre de la fermeture administrative et des pertes d’exploitation.

Premier club à saisir la justice

Depuis le premier confinement du printemps, des restaurateurs avaient engagé des procédures similaires devant les tribunaux, mais Rennes est le premier club de football à évoquer publiquement une telle action.

Qualifié en Ligue des champions pour la première fois de son histoire, le club de la famille Pinault a été éliminé de toute compétition européenne mercredi soir, après sa défaite concédée à Krasnodar.