Lens-Nantes : Lens et Nantes se quittent sur un nul qui n'a pas fait honneur à la mémoire de Diego...Revivez le match en live avec nous

FOOTBALL Les Lensois reçoivent les Nantais ce mercredi soir (19h) en match en retard de la 8e journée de Ligue 1

Francois Launay

— 

Lens-Nantes
Lens-Nantes — AFP

Voilà, c'est la fin de ce live. Merci de l'avoir suivi. Je m'en vais pleurer la mort de Diego. Bonne soirée de recueillement à tous et vive les génies du foot! 

 

20h54: Au classement, Lens remonte à la 8e place avec 18 points. Nantes est 14e avec 13 points. 

20h53: Malmené en première mi-temps, Nantes a repris le dessus après la pause grâce notamment aux trois changements effectués par Gourcuff

20h52 : C’est fini. Match nul logique entre Lens et Nantes dans un match où chaque équipe aura eu sa mi-temps

90e+4Quelle occase des Nantais. Blas reprend un centre dans la surface. Ca passe au dessus. 

90e: 6 minutes de temps additionnel. Et là, je repense à Paul Le Guen le soir de la remontada. 

 

 

87e : On me dit que Lens a posé une réserve après le penalty retiré.  Je pense que ça marchera autant que les réserves qu’on déposait en minimes (oui, je suis vieux) parce que le gars en pleine puberté ne ressemblait plus à sa photo d’enfant. Probabilité que ça marche : aucune.

84e: En tout cas, ces deux minutes de suspense dingue avec péno, raté, retiré puis réussi m'ont fait vivre ma plus belle émotion depuis ça: 

 

83e : L’égalisation nantaise n’est pas volée au vu de la deuxième mi-temps des hommes de Gourcuff qui a bien fait de tout changer ou presque à la pause

81e: Et c'est dedans cette fois-ci!!! Touré égalise pour Nantes sur ce péno à retirer

80e: C'est à retirer. Truc de dingue. Leca a bougé avant donc l'arbitre redonne une chance à Touré

79e: L'arrêt de Leca qui repousse la frappe molle de Touré. Très très mal tiré. 

77e: PENALTY POUR NANTES. Kolo Muani fauché par Gradit. Logique

73e : Nouveau changement nantais. Louza remplacé par Coco qui n’a pas le look. Blague qu’on a dû lui faire 12.000 fois au collège. Ou pas d’ailleurs.

69e: Présentement, à cet instant, j'ai envie de me barrer tellement on s'ennuie. Envie de crier à la terre entière, après cette soirée noire pour le foot: 

 

65e : Deux changements à Lens : Ganago, qu’on n’a pas vu, sort pour Sotoca. Kakuta, qu’on a vu, sort pour Mauricio

61e: Quelle tristesse de voir Bollaert vide. Si les supporters étaient là, Diego aurait eu droit à un hommage splendide. Du genre comme ça: 

 

56e : Les changements de Gourcuff ont l’air d’avoir fait du bien à Nantes qui subit moins même si ça reste moche

52eLa grosse occase pour Kolo Muani qui entre dans la surface, élimine Leca mais n'arrive pas à redresser son tir qui passe à côté

46e : Gourcuff ne rigole pas. Trois changements à la pause côté nantais. Emond ou plutôt son fantôme a laissé place à Bamba. Abeid est remplacé par Chirivella et Appiah laisse sa place à Fabio. Mission : faire mieux. Possibilité d’atteindre l’objectif : 100 %

46e: C'est reparti à Bollaert. Joie

19h49 : J’en profite pour vous mettre la feuille de stats. Manque juste une Ligue des champions et un Euro (Lol).

 

45e C’est la mi-temps et on ne va pas s’en plaindre. Un but lensois et puis c’est tout. Triste hommage à Diego pour l’instant

44e: Match à huis clos, jeu pourri, aucun artiste, rien à boire, zéro substance illicite, Hauts-de-France: ce match est la parfaite antithèse de la carrière de Maradona. 

 

39e: « Maradona es mas grande que Pelé». Ces supporters argentins avaient tout compris. « Kakuta es mas grande qu'Emond» serait la bonne version ce soir. 

 

37e: Je sais pas vous mais tous mes réseaux sociaux parlent en boucle de la mort de Diego. Aucun respect pour ce Lens-Nantes de belle facture (Non). 

32e: C'est le 5e but de la saison de Kakuta qui n'avait marqué que des penalties jusqu'ici. Et franchement, il les tire mieux que ça.

 

29e : Le pied de Dieu de Kakuta qui rend ainsi hommage à Diego. Bon, ça n’a absolument rien à voir mais j’essaie de me raccrocher à un truc.

27e: GOOOOOOOOOOOL POUR LENS!!!!!!!!! Kakuta reprend un centre parfait de Banza au point de penalty

23e: Ce match est vraiment long comme un monde sans Diego. Admirez moi ce showman. On dirait Nicolas Pallois avec des cheveux, une taille moins grande, une technique différente et une nationalité étrangère. 

 

18e : Olé, Olé, Olé, Olé, Diegooooo, Diegoooo. Marche aussi avec Ganagoooo, Ganagoooo. Bon Ok, ça le fait moins mais vous voyez l’idée

 

15e: En terme de jeu, on est plus en train de rendre hommage à Raymond Domenech qu'à Diego Maradona pour l'instant. 

13e: Parlons un peu du match. Sachez qu'il ne passe rien ou pas grand chose pour l'instant. On est très loin de ça: 

 

8e: En bande son, on nous passe des chants de supporters lensois. Ca comble un peu le vide mais bon, rien ne remplacera jamais un stade plein. Un stade comme ça par exemple

 

6e : J’ai oublié de vous dire que Nantes jouait en noir ce soir, la couleur du deuil. L’équipementier avait tout prévu.

3e : Et la première occase du match après seulement 3 minutes de jeu. Frappe de Kolo Muani détournée au dernier moment. Ça passe à côté. Merci de rendre hommage au foot jeune Nantais. 

2e: Je vais être franc avec vous. J'ai beaucoup de mal à me motiver pour cette rencontre à huis clos le soir de la mort du Dieu du foot. Mais bon, pas le choix, es la vida comme l'aurait dit Diego. 

 

1e: C'est parti à Bollaert dans une ambiance de dingue (pas du tout)

18h55 : Côté nantais, une surprise avec la première titularisation de la saison pour Renaud Emond. Sans doute un hommage au foot en ce soir de deuil international.

 

18h52 : Allez, on sèche nos larmes et on passe aux compos. Voici celle de Lens. Avec un retour : celui de l’attaquant Ignatius Ganago. Sa première titularisation après avoir été absent un mois et demi pour blessure.

 

18h46: Bon, j'exagère un peu quand je dis que Bollaert est en deuil vu qu'il n'y aura eu personne dans le stade de toute façon. Mais c'est quand même une part d'enfance qui s'en va pour chaque fan de foot. 

18h45 : Bonsoir à tous et bienvenue à Bollaert vide et en deuil après la mort de l’immense Maradona

Incroyables Lensois. Promu cette saison en Ligue 1, le Racing peut revenir à hauteur de Lyon (3e), Monaco (4e) et Montpellier (5e) en cas de succès ce mercredi soir (19h) face à Nantes. Ce match en retard de la 8e journée de Ligue 1 a été reprogrammé après une grosse épidémie de Covid mi-octobre chez les Sang et Or. Depuis, le Racing, qui a un autre match en retard à jouer à Marseille, n’a pas perdu le rythme de son bon début de saison. Mais Nantes espère bien casser l’euphorie nordiste. Les hommes de Gourcuff ont pris sept points sur leurs quatre derniers matchs. Un succès ce soir à Bollaert leur permettrait d’intégrer la première partie de tableau.