Losc-Lorient : Après l'Europe, Yazici met la Ligue 1 à ses pieds

FOOTBALL Auteur de deux buts et d'une passe décisive dimanche soir face à Lorient (4-0), l'international turc du Losc est en pleine confiance

Francois Launay

— 

Yusuf Yazici célèbre son premier but face à Lorient
Yusuf Yazici célèbre son premier but face à Lorient — Michel Spingler/AP/SIPA
  • Avec deux buts et une passe décisive, Yusuf Yazici a été le principal artisan de la victoire du Losc (4-0) dimanche soir face à Lorient. 
  • Après avoir brillé en Ligue Europa depuis le début de saison, l'attaquant turc est en train de se révéler aussi en Ligue 1. 

Jusqu’ici Yusuf Yazici avait surtout fait parler lui en Ligue Europa. Avec deux triplés contre Prague et à San Siro, le Turc de 23 ans était l’étoile européenne du Losc. Des exploits que l’attaquant avait du mal à rééditer en Ligue 1 jusqu’à dimanche. Mais face à Lorient (4-0), Yazici aura été dans tous les bons coups. Double buteur (29e, 50e) puis passeur sur le troisième but d’Araujo (57e), l’international turc est en train de devenir incontournable dans un effectif où les places sont chères.

« Yusuf est sur une bonne dynamique. Il est en train de trouver ses repères dans une organisation qui lui va assez bien et dans un secteur où il y a beaucoup de concurrence. Les joueurs sont obligés d’être à leur niveau. Je suis content pour lui. Il est au service du collectif, il fait beaucoup d’efforts et il est très adroit devant le but », apprécie son entraîneur Christophe Galtier.

Un joueur axial à l’aise derrière un attaquant

Associé en attaque à Jonathan David, comme lors de son triplé à Milan, Yazici est à l’aise dans ce rôle de neuf et demi, juste derrière l’attaquant de pointe. Joueur axial qui tire les coups de pied arrêtés, il pourrait bien devenir à ce rythme le meneur de jeu d’un Losc plutôt habitué à jouer sur les côtés.

« On a senti dans ses prises de balle, dans ses mouvements qu’il était disponible. C’est un atout pour nous. Offensivement, c’est quelqu’un qui apporte, qui est facile à trouver. Il est en pleine forme et on en profite », reconnaît Jérémy Pied, le défenseur lillois. Et quand on sait que le joueur n’était titularisé en Ligue 1 que pour la deuxième fois dimanche soir, ça donne idée de sa marge de progression. Yazici n’a pas fini de régaler le championnat.