Ligue des champions : La défense de Manchester se fait découper sur son placement

FOOTBALL Les Mancuniens ont relancé le groupe du PSG en perdant contre Basaksehir

J.L.

— 

La défense mancunienne sur l'ouverture du score turque.
La défense mancunienne sur l'ouverture du score turque. — Capture d'écran/twitter

Prendre un but de Demba Ba est une fatalité qui arrive même aux meilleurs, le PSG en sait quelque chose. Mais prendre un but pareil quand on s’appelle Manchester United et qu’on est censés venir s’imposer tranquillement chez l’équipe la plus faible du groupe, ça la fout mal. La défense de MU s’est fait découper en long, en large et en travers, pour sa prestation catastrophique sur la pelouse de Basaksehir et la défaite qui s’en est ensuivie (2-1).

Il faut dire qu’elle est impardonnable, au moins sur le premier but. La balle est dans la surface turque, probablement après un corner, or les dix joueurs de champs mancuniens se trouvent dans le camp adverse, y compris le type supposé garder les animaux de compagnie. Ça fait les affaires de Demba Ba, absolument seul à plus de 60 mètres du but adverse, lequel aura assez de jus pour aller au bout et ouvrir le score malgré ses 35 ans.

Une erreur de débutant qui a rendu fou les anciens joueurs de MU qui font office de consultants, à l’image de Paul Scholes : « Il faut toujours au moins un défenseur entre son gardien et l’attaquant, quelqu’un placé sur la ligne médiane, on dirait qu’on regarde un match de U10. On peut comprendre ça à la dernière minute d’un match, mais quand on joue le premier quart d’heure, c’est embarrassant ». Moins embarrassant au classement du groupe que pour Solskjear, qui aligne les contre-performances dernièrement. Sa tête ne semble plus tenir qu’à un fil avant un match archi-compliqué contre Everton ce week-end.