FC Porto-OM : Des Marseillais « ridicules » en Ligue des champions, la faute aux joueurs ou à André Villas-Boas ?

FOOTBALL L’Olympique de Marseille en s’inclinant 3-0 mardi soir face au FC Porto égale le record de la « lose » d’Anderlecht, à savoir douze revers d’affilée en C1

Adrien Max
— 
Les joueurs marseillais n'ont pas été au niveau contre Porto.
Les joueurs marseillais n'ont pas été au niveau contre Porto. — CARLOS COSTA / AFP
  • L’Olympique de Marseille a subi une troisième défaite consécutive en Ligue des champions, mardi à Porto (3-0).
  • Pour Steve Mandanda comme pour André Villas-Boas, les Marseillais ont été « ridicules ».
  • Pour Steve Mandanda, les joueurs sont les premiers fautifs de cette situation.

Au stade du Dragon à Porto,

L'Olympique de Marseille a été une nouvelle fois surclassé en Ligue des champions, cette fois par  FC Porto qui s’est facilement imposé dans son stade du Dragon pour la troisième journée de Ligue des champions. Plus que le trait quasiment tiré sur les huitièmes de finale de la compétition, c’est le niveau de jeu offert par les Marseillais qui est le plus inquiétant.

« Ridicules », le mot lâché par le capitaine Steve Mandanda, et par l’entraîneur André Villas-Boas résume parfaitement la prestation offerte par les joueurs de l’OM contre Porto, et plus globalement depuis le début de la Ligue des champions. « Il va falloir se remettre en question, on n’est tout simplement pas au niveau de cette compétition. Il reste trois matchs et il faut essayer de montrer un autre visage parce que là on est limite ridicule », n’a pas mâché ses mots Steve Mandanda.

« Cette défaite, c’est à cause de nos propres erreurs »

« On a pris cher, notre objectif maintenant reste de polir notre image, parce que pour l’instant, elle est ridicule », a lâché André Villas-Boas en conférence d’après match. Et malheureusement les matchs se suivent et se ressemblent, après avoir été punis bêtement en fin de match à l’Olympiakos (1-0), et balayé par Manchester City (3-0) à domicile. La faute aux joueurs ou à AVB ?

Pour le coach portugais, cette nouvelle défaite s’explique par des erreurs individuelles. « On s’est tué nous-même. Cette défaite, c’est à cause de nos propres erreurs individuelles, et c’était déjà le cas à l’Olympiakos et contre City. C’est notre responsabilité, on a commis beaucoup de fautes, ce n’est pas parce que l’adversaire était meilleur », s’est montré agacé André Villas-Boas. Une analyse partagée par son capitaine : « On va mesurer nos propos parce qu’il n’y a pas de frustration, il y a plus de la colère, beaucoup de déception, pas mal de sentiments négatifs qui ressortent. On prend des buts stupides qui nous tuent les matchs d’entrée. »

La mauvaise relance de Caleta-Car en début de match offre le premier but à Marega (4e), puis Payet qui avait l’occasion de remettre son équipe sur les bons rails l’a finalement complètement sabordé en envoyant son penalty dans les tribunes. Mais tous les joueurs se sont montrés bien trop faibles pour espérer une victoire contre Porto, pourtant pas au mieux en ce début de saison.

« A nous, joueurs, de faire ce qu’il faut »

« Il y a des choses à dire, qu’on doit se dire entre nous et que je ne veux pas dire ce soir. Maintenant, on doit assumer. Le coach en prend beaucoup, il nous protège beaucoup mais peu importe le schéma, l’organisation, c’est à nous joueurs de faire ce qu’il faut. Sur la phase aller de Ligue des champions, on ne l’a pas fait. On doit assumer, on ne doit pas se cacher, nous sommes les responsables de cette première phase qui est pourrie, tout simplement », a prévenu Steve Mandanda très lucide sur la situation.

Interrogé sur ses choix, André Villas-Boas qui est apparu vraiment abattu après cette défaite, a assumé avoir titularisé certains joueurs comme Dimitri Payet, très très loin de son niveau. « J’ai parlé avec Dario [Benedetto], Morgan [Sanson] et Dimitri [Payet]. On cherche, on va avoir besoin d’eux et c’est à moi de les aider à retrouver la forme. Mais ce sont les premiers à reconnaître qu’ils ne sont pas au niveau. A moi de motiver l’équipe pour montrer plus d’envie, plus de motivation et mettre plus d’intensité », a-t-il expliqué. Peut-être en donnant la chance à d’autres joueurs comme Michael Cuisance auteur d’une bonne entrée, ou à Pape Geye qui s’est montré assez solide depuis le début de saison ?