Attentat de Nice : « Si j’avais pu m’abstenir de travailler, je l’aurais fait », lâche Christophe Galtier meurtri

FOOTBALL A l'issue du match de Ligue Europa entre Lille et le Celtic (2-2), l'entraîneur lillois a fait part de son émotion suite à l'attentat de Nice

Francois Launay

— 

Christophe Galtier, l'entraîneur du Losc
Christophe Galtier, l'entraîneur du Losc — DENIS CHARLET / AFP

S’il était bien présent jeudi sur la pelouse du stade Pierre Mauroy pour coacher le Losc face au Celtic (2-2) en Ligue Europa, Christophe Galtier serait bien resté chez lui. Car l’entraîneur lillois a été très touché par l'attentat de Nice qui s’est déroulé jeudi matin dans une église.

« La France est meurtrie »

« Si j’avais pu m’abstenir de travailler, je l’aurais fait. En dehors de la crise sanitaire, vivre de tels moments dans notre beau pays, c’est très difficile. La France est meurtrie. Je veux présenter mes condoléances aux familles et aux proches des gens qui ont été lâchement assassinés aujourd’hui », a déclaré un entraîneur lillois très ému.