Lille-Celtic : Ils sont Français mais ils supportent le Celtic ...Histoire d'une passion étrangère

FOOTBALL Avant le match de Ligue Europa Lille-Celtic ce jeudi (18h55) au stade Pierre Mauroy, 20 Minutes a rencontré des grands fans français du mythique club écossais

Francois Launay

— 

Le Celtic Glasgow a des fans en France
Le Celtic Glasgow a des fans en France — Andy BUCHANAN / AFP
  • Lille reçoit le mythique club du Celtic ce jeudi (18h55) pour son deuxième match de Ligue Europa.
  • Soutenu par des supporters éparpillés dans le monde entier, le club écossais a aussi ses aficionados en France.
  • Nous en avons rencontré quatre qui racontent leur passion Celtic.

Les couleurs, les origines, les chants à vous donner des frissons. Pour beaucoup, le Celtic Glasgow fait partie de ces clubs de foot mythiques qui laissent rarement indifférents. Partout dans le monde, le grand club écossais a des communautés de fans.

En France, ils sont une bonne quarantaine à discuter régulièrement sur les réseaux sociaux de leur passion pour les Verts et Blanc. Avant le match de Ligue Europa Lille-Celtic, qui se joue ce jeudi (18h55) à huis clos au stade Pierre Mauroy, nous avons discuté avec des fans français du club écossais. Ils nous racontent leur passion. 

Valentin, 26 ans, créateur du compte Twitter Celtic France (Lorraine)

« Ca fait une bonne dizaine d'années que je supporte le club. C'est en regardant des vidéos de fans sur Youtube que le club m'a attiré.. A l'origine, je n'ai aucun lien avec le Celtic. Je suis Lorrain, j'habite Nancy et je supporte aussi Sochaux. Je suis déjà allé trois fois à Glasgow et j'ai vu dix matchs à Celtic Park. L'ambiance m'a plu tout de suite. Quand j'ai entendu le « You'll Never Walk Alone » la première fois, j'ai eu des frissons. Les valeurs de travail, de combat et la mentalité du club se rapprochent de mes valeurs.

Je suis tous les matchs à la télé ou en streaming depuis cette année car le championnat écossais n'a plus de diffuseur en France. Cette saison, le club espère gagner son dixième titre d'affilée ce que n'ont jamais fait les Rangers. C'est l'objectif principal. Mais en ce moment, le club, qui reste sur trois matchs sans victoire, est en difficulté. Le Celtic ne sera pas du tout en position de force à Lille. Je serais venu au match si on avait pu se déplacer comme ça avait été le cas à Rennes l'an passé. Mais bon, ce n'est pas possible à cause du Covid ». 

Antoine, 35 ans, créateur de la page Facebook Celtic supporters francophones (Isère)

« Ma mère étant d'origine irlandaise, j'ai supporté le Celtic dès l'âge de 12-13 ans. Si le Celtic est un club écossais, c'est aussi le club de la disapora irlandaise dans le monde entier. Il a été créé en 1887 par des Irlandais qui vivaient dans les quartiers pauvres de Glasgow. Le Celtic s'est toujours identifié à l'Irlande notamment via les couleurs du club (vert et blanc) ou par ses engagements associatifs, humanitaires et même politiques car des membres du bureau militaient pour l'indépendance de l'Irlande.  Poussé par un de mes cousins, le Celtic est vite devenu mon club de coeur, bien devant les clubs français.

Je suis tous les matchs du club, je suis allé les voir jouer en France ou à l'étranger mais je ne suis jamais allé au Celtic Park. Je ne suis jamais rentré sur le territoire britannique. J'irai au Cetic Park quand l'Ecosse sera indépendante (rires). Lille est supérieur au Celtic et le contexte sanitaire avec ces matchs à huis clos fait ausis que les joueurs ont plus de mal à se transcender cette saison. Je n'attends pas grand chose de ce match de Ligue Europa. »

Cédric, 40 ans, fan du Celtic depuis 2002 (Nord)

« L'un de mes meilleurs amis à la fac était Irlandais et grand supporter du Celtic. Il avait souvent des places pour aller voir des matchs à Glasgow au Celtic Park. La première fois que j'y suis allé c'était en 2002 pour le Old Firm, le grand derby contre les Rangers. Je suis revenu du stade complètement fou des supporters et d'Henrik Larsson. L'ambiance était folle. Depuis j'y suis retourné cinq fois et je suis même allé voir le derby à Ibrox Park, le stade des Rangers.

L' histoire du club est magnifique. C'est un jeune moine qui a développé ce club pour la diaspora irlandaise de Glasgow et pour les pauvres. Le Celtic continue aujourd'hui, via des actions caritatives, de donner aux pauvres et je trouve ça très beau. Cette année, le club souffre défensivement. Les derniers matchs ont été très moyens. J'étais allé supporter le Celtic à Rennes l'an passé et je devais venir à Lille cette année. »

Pascal, 46 ans, fan du Celtic depuis 25 ans (Haute-Savoie)

« En 95-96, j'étais abonné au Parc des Princes. Et quand le PSG a affronté le Celtic en coupe d'Europe, j'ai rencontré des supporters écossais à Paris. Je suis vraiment tombé amoureux du modèle de supporters qu'ils représentaient. C'est à dire faire la fête sans se prendre la tête. Il y a quelque chose de plus léger dans la manière de prendre les choses. Je suis devenu un grand supporter du Celtic. Je suis allé une vingtaine de fois à Celtic Park et je les ai aussi supporté lors de leurs déplacements européens. Historiquement, je suis fans du PSG mais le Celtic prend énormément de place dans ma vie.

Je communique beaucoup avec les autres fans français du Celtic. J'ai aussi un grand réseau de copains en Ecosse avec lesquels on échange pas mal aussi. Sans se connaître physiquement, on a un réseau très sympathique. J'ai même discuté pendant 8 ans avec un autre fan du Celtic. La première fois que je l'ai vu l'an passé à Rennes, on avait l'impression de se connaître déjà. Aujourd'hui, Lille semble supérieur au Celtic, qui mise tout sur un 10e titre de champion d'affilée. Il n'est pas question de se faire humilier mais la coupe d'Europe n'est pas une priorité. »