OM - Manchester City : Au rythme où l'équipe a joué, Marseille aurait eu besoin de 1.800 minutes pour marquer un but

FOOTBALL L'Olympique de Marseille a terminé le match avec 0,05 « expected goals »

W.P.

— 

Valentin Rongier et l'OM ont souffert contre City
Valentin Rongier et l'OM ont souffert contre City — Guillaume Horcajuelo/AP/SIPA

Il y a des stats qui font mal mais qu’on ne peut pas cacher. Comme ces deux pauvres tirs cadrés de l'Olympique de Marseille contre Manchester City en Ligue des champions. Deux frappes qui ne valent guère plus que 0,05 xG (« expected goals ») sur l’ensemble du match. On rappelle ce qu’est un xG pour les non-initiés : c’est en gros le nombre de buts qu’un joueur ou une équipe aurait dû marquer en fonction de la qualité des occasions procurées pendant un match.

Ce chiffre de 0,05 est anormalement bas pour une seule équipe. En comparaison, Manchester City s’en sort avec 1,99 xG sur 90 minutes pour finalement trois buts marqués. Sachant que, pour continuer sur la vulgarisation, 1 xG correspond à 100 % de chances de marquer un but. Un total que les hommes d'André Villas-Boas​ auraient atteint en 1.800 minutes au rythme où ils ont joué.