OGC Nice-Losc : « Les joueurs ne réalisent pas la force qu’on peut avoir », lâche Vieira après leur nul face à Lille

FOOTBALL Très animés face à Lille dimanche soir (1-1), les Aiglons ne doivent plus « se cacher », selon leur coach

Fabien Binacchi

— 

Kasper Dolberg a marqué pour Nice
Kasper Dolberg a marqué pour Nice — AFP
  • Dans un match accroché, Nice et Lille se sont neutralisés ce dimanche soir.
  • Après un premier but de Kasper Dolberg pour Nice, c’est l’international turc Burak Yilmaz qui a permis au Losc de sauver le point d’un match nul.

A l’Allianz Riviera (Nice),

Il fallait relever la tête après la claque de jeudi soir. Sèchement battus à Leverkusen en ouverture de leur Ligue Europa (6-2), les Aiglons ont assuré le nul ce dimanche après un match très accroché face au co-leader du championnat, Lille (1-1). Un signe de plus, peut-être, pour assurer à Patrick Vieira qu’il tient là une grande équipe.

« Les joueurs ne réalisent pas la force qu’on peut avoir. Nous avons montré beaucoup de personnalité », a lâché le coach de l’OGC Nice après « une belle performance, un match sérieux ». Meneurs sur Lille (une situation encore inédite pour le Losc cette saison) à la 49e grâce à un but de Kasper Dolberg, les Niçois se faisaient rattraper huit minutes plus tard.

« Nice a été bon et parfois très bon », concède Galtier

Animés, les Azuréens auraient même pu l’emporter en toute fin de rencontre. Mais Kephrem Thuram, seul au deuxième poteau, n’est pas parvenu à cadrer sa reprise de la tête (85e), ce qui maintient Nice à la 5e place (14 pts).

Malgré tout, « c’est un bon point de pris face à une très belle équipe de Lille », a expliqué Patrick Vieira, tout en reconnaissant qu'« Il y a forcément une frustration » au vu « de la performance collective » pour laquelle « on peut être très contents ».

Nice a impressionné. Y compris chez l’adversaire. « Nous avons joué face à une très bonne équipe de Nice, qui a fait un match total. Nous avons eu du mal à contrarier leurs premières sorties de balle. Nous avons été moins bien parce que Nice a été bon et parfois très bon », a concédé le coach du Losc Christophe Galtier.

« On a encore un peu de frein, mais ça va venir »

Après la gifle, infligée donc trois jours plus tôt par les Allemands, les joueurs de Patrick Vieira ont donc montré une « réaction très positive », dit-il. « Il faut continuer à travailler, à progresser et surtout à croire à notre force collective. On est encore en train de se connaître. Il ne faut pas se cacher et essayer d’imposer notre jeu », a-t-il analysé.

« Chacun peut en faire un peu plus offensivement, a reconnu de son côté le latéral gauche Hassane Kamara. Les joueurs prennent de plus en plus conscience de la force de cette équipe. On a encore un peu de frein, mais ça va venir ».

Et lui et ses coéquipiers auront peut-être l’occasion de le montrer dès jeudi soir, à nouveau à domicile, face au H. Beer Sheeva pour leur deuxième journée des phases de groupe de la Ligue Europa. Une victoire ne s’impose pas déjà mais serait bienvenue pour la poursuite de l’aventure.