Bruno Martini, ancien gardien de l'équipe de France, est décédé à 58 ans

FOOTBALL L'ancien gardien de l'équipe de France, d'Auxerre et Montpellier, est décédé des suites d'un arrêt cardio-vasculaire

Jérôme Diesnis

— 

Bruno Martini sur le banc de Montpellier.
Bruno Martini sur le banc de Montpellier. — PASCAL GUYOT / AFP
  • L’ancien gardien de l’équipe de France Bruno Martini est décédé à Montpellier à l’âge de 58 ans.
  • Le 12 octobre, il a été victime d’un arrêt cardio-vasculaire sur le parking du centre de formation de Grammont, dont il était directeur adjoint. Il était depuis hospitalisé en soins intensifs à l’hôpital Arnaud-de-Villeneuve.
  • Personne sobre, il était respecté du monde du football. Joueur à Auxerre, Nancy (en prêt) et Montpellier, il a intégré la Direction Technique Nationale puis la direction du centre de formation de Montpellier en 2013.

L'ancien gardien de l'équipe de France Bruno Martini est décédé à l’âge de 58 ans. Le club de Montpellier, au sein duquel il avait disputé 104 matchs de L1 entre 1995 et 1999 pour y finir sa carrière de joueur, en a fait l’annonce ce mardi matin. Il avait signé son premier contrat pro à Auxerre, son club formateur, en 1983, club où il aura passé l’essentiel de sa carrière. Il avait disputé le premier de ses 417 matchs de L1 à Nancy, où Auxerre l’a prêté deux saisons à ses débuts.

Gardien des Bleus de 1987 à 1996 (31 sélections), il a participé à de très nombreuses épopées avec l’AJ Auxerre de Guy Roux. Que ce soit sur le sol français (avec une coupe de France en 1994) ou européen (demi-finale de la Coupe UEFA, devenue Ligue Europa, en 1993).

De la DTN au centre de formation de Montpellier

Personnage sobre et respecté par ses pairs, le champion d’Europe espoirs a intégré la direction technique nationale à l’issue de sa carrière de joueur. Il s'est occupé pendant onze ans (de 1999 à 2010) des portiers tricolores. Il a mis en place la formation des gardiens de haut niveau. Il a ensuite rejoint la direction du centre de formation de Montpellier, dont il était le directeur adjoint.

Titulaire du diplôme d'entraîneur professionnel, il a également assuré avec Pascal Baills un court intérim à la tête de l'équipe de Montpellier pendant près de deux mois, après la démission de Rolland Courbis en décembre 2015 jusqu’à la nomination de Frédéric Hantz.

Arrêt cardio-vasculaire le 12 octobre

Bruno Martini a été victime d’un arrêt cardio-vasculaire le 12 octobre, sur le parking du centre de formation de Grammont, alors qu’il s’apprêtait à monter dans sa voiture. Transporté en urgence à l’hôpital Arnaud de Villeneuve, il y est décédé.