OM : L’attaquant Luis Henrique, « un diamant à polir » patiemment

MERCATO Le jeune attaquant de Botafogo, Luis Henrique, est attendu par l’Olympique de Marseille pour renforcer son secteur offensif

Adrien Max

— 

Le jeune attaquant de Botafogo Luis Henrique (au second plan) devrait rejoindre l'OM.
Le jeune attaquant de Botafogo Luis Henrique (au second plan) devrait rejoindre l'OM. — DiaEsportivo/Action Plus/Shutterstock/SIPA
  • L’Olympique de Marseille, à la recherche de renforts offensifs, devrait accueillir Luis Henrique, jeune attaquant de Botafogo au Brésil pour la somme de 12 millions d’euros.
  • Si l’OM recherche un attaquant de pointe, Luis Henrique a plus le profil d’un ailier « explosif et technique ».
  • Selon des observateurs de jeunes joueurs, l’OM réalise un bon coup avec ce « prospect suivi en Europe ».

« Une jeune pépite. » André Villas Boas, le coach de l'Olympique de Marseille, souvent mesuré dans ses propos, n’a pas hésité à utiliser le terme de « pépite », dimanche soir à l’issue du match nul face à Lille (1-1), pour définir Luis Henrique. Ce jeune brésilien qui aura 19 ans en décembre prochain, est attendu à Marseille pour venir renforcer une attaque de l’OM à la peine depuis le début de saison.

L’entraîneur avait prédit une arrivée « normalement mercredi », mais Luis Henrique n’a toujours pas posé un pied en France. Mardi soir, l'Equipe annonçait même que les négociations étaient au point mort. « Pour l’instant, les négociations sont toujours en cours. On attend leur proposition écrite. Mais pour 10 millions d’euros, il ne part pas », expliquait Carlos Montenegro, un des dirigeants de Botafogo. Un moyen simple comme bonjour de mettre la pression sur l’OM, et faire grimper la facture en ces temps difficiles pour le football brésilien.

Une bonne affaire ?

Surprise, quelques heures plus tard, Canal+ annonçait un accord entre Marseille et Botafogo pour une somme de 12 millions d’euros, plus un pourcentage sur la revente, alors que le montant de 10 millions avait été avancé initialement. Il ne resterait plus que des formalités administratives liées au Covid-19 pour que le jeune attaquant prenne l’avion vers Marseille.

Certains estiment déjà le montant du transfert comme « surpayé », mais pas Teo, qui scrute les jeunes prospects d’Europe du nord ou d’Amérique du Sud dans l’espoir de devenir scout après ses études. « J’ai pu parler avec des supporters de Botafogo, ils sont très déçus de son départ. Et surtout ils ne s’attendaient pas à ce qu’il parte en dessous de 20 millions d’euros, il est souvent comparé à Mbappé là-bas », relate-t-il.

« Ce n’est pas un joueur banal »

« Il joue surtout sur le côté gauche de l’attaque, parfois à droite, et il aime rentrer dans l’axe. Il est très explosif, très bon dans les un contre un, et dispose d’une bonne palette technique », poursuit Teo. « Il peut être au départ des contre-attaques, partir de très bas, aller vers l’avant grâce à sa bonne conduite de balle et changer de rythme », décrypte Mickael, lui aussi apprenti scout. « Il a quelque chose, ce n’est pas un joueur banal et je suis déjà très impressionné par sa progression en quelques mois », ajoute-t-il.

Un « diamant à polir », en somme. « AVB et son staff parlent la même langue que lui, et son père est un ancien joueur pro. Il connaît l’exigence du haut niveau, c’est un gros travailleur », avance Teo. « Il a une grosse marge de progression dans la finition, dans la dernière passe, parfois il peut avoir tendance à trop tenir le ballon », tempère Mickael. Mais tout de même pas avec autant de déchet qu’un Radonjic. « Tout le monde le compare à lui, mais je ne suis pas d’accord. Il est rapide, technique, oui, mais bien meilleur dans la prise de risque, et de décision », le défend Teo.

Il estime que Villas Boas doit le mettre dans les meilleures dispositions, sans placer trop d’attente en lui pour le moment. « Il faut être patient, c’est un jeune joueur qui va traverser le monde et son adaptation dépendra beaucoup du poste où il jouera. S’il joue en pointe, il y a un risque de le cramer. Il faut le faire rentrer quand la défense est fatiguée, les supporters ne doivent pas voir en lui un titulaire indiscutable », prévient Teo.

Gros prospect suivi en Europe

Etonnant lorsqu’on sait que l’OM est à la recherche d’un vrai attaquant de pointe capable de suppléer Dario Benedetto. « Pour moi Marseille doit aussi trouver un 9. Là c’est plutôt pour régénérer un effectif qui devient quand même vieillissant. C’est un super potentiel avec de vraies aptitudes, si tout en mis en œuvre l’OM peut clairement faire une belle plus value économique », prévoit Mickael.

« C’est très étonnant que l’OM parvienne à faire un coup aussi exceptionnel. C’est un gros prospect, suivi en Europe », estime Teo. Et le club phocéen semble disposer d’encore un peu de liquidités pour signer un vrai 9.