F1 : Charles Leclerc oublie de couper sa radio et pète un câble en plein Grand Prix de Belgique

OH LA BOULETTE Le pilote monégasque avait oublié que son micro était allumé au moment de hurler sa frustration

A.L.G.

— 

Charles Leclerc vit une saison galère au volant de son tracteur Ferrari.
Charles Leclerc vit une saison galère au volant de son tracteur Ferrari. — Josep LAGO / AFP

L’image de gendre idéal de Charles Leclerc a pris une petite claque dans le museau… Alors qu’il vit déjà une saison galère au volant de sa monoplace chez Ferrari, le pilote de F1 a vécu un calvaire dimanche lors du Grand Prix de Belgique remporté, ô surprise, par Lewis Hamilton. En plus d’être parti à la 13e position – la faute à une voiture aussi bien préparée que la rentrée scolaire française à l’heure du Covid-19 –, le Monégasque a dû aussi compter sur une erreur de son équipe au moment du passage au stand pour changer ses gommes.

Un retard dans la préparation des pneus et voilà donc Leclerc cloué au sol de trop nombreuses secondes. Ainsi, au moment de repartir, et oubliant que son micro était encore allumé, le pilote s’est lâché en hurlant « La putain de sa race ! ». Informé de cette bourde, la star de l’écurie italienne a admis en se marrant qu’il n’avait pas « été très poli ».

Plus tard, celui-ci publiera finalement un petit tweet pour expliquer qu’il n’avait pas remarqué que son micro était encore ouvert au moment de crier sa frustration. A l’arrivée, les deux Ferrari terminent à des tristes 13e (Leclerc) et 14e (Vettel) places, loin derrière les flèches d’argent de Mercedes de Lewis Hamilton (premier) et Valtieri Bottas (deuxième).