L’inventeur de la McLaren F1 présente sa supercar à turbine !

AUTO Le brillant ingénieur Gordon Murray a enfin présenté la supercar qui porte son nom. Surprise : une étrange turbine trône au bout du capot arrière…

Stéphane Lémeret pour 20 Minutes

— 

Gordon Murray Automotive T50
Gordon Murray Automotive T50 — DR

Au premier coup d’œil, la Gordon Murray Automotive T50 rappelle la McLaren F1 Road Car conçue par Gordon Murray en 1993. Le style, la silhouette, l’ouverture des portes en élytre et même… les 3 sièges dans l’habitacle semblent largement inspirés de cette icône automobile des années 90 ! À bord, le pilote se trouve au centre, entouré d’un siège passager placé de part et d’autre en retrait.

Pas là pour la déco

Mais ce qui impressionne le plus, c’est la turbine de 400 mm qui prend place à l’arrière. Elle n’est bien sûr pas là pour décorer. En agissant sur les flux d’air, elle permet de plaquer la voiture au sol à très haute vitesse et aussi de réduire les distances de freinage. Si cette turbine vous impressionne, sachez que Gordon Murray l’avait déjà introduite en F1 à la fin des années 70.

Moins d’une tonne

Malgré cet artifice, la T50 ne pèse que… 957 kg à vide ! Dans le monde des supercars, c’est tout simplement exceptionnel, d’autant plus qu’elle cache un V12 sous son capot arrière. Mais ce « gros » moteur est en réalité le V12 le plus léger qu’on retrouve sur une routière. D’une cylindrée de 3,9 litres et fort de 663 ch, il ne pèse que 178 kg. Et surtout, il grimpe jusqu’à 12.100 tr/min, un régime de moto ou, si vous préférez, de F1…

La Gordon Murray Automotive ne sera produite qu’à 100 exemplaires et elle risque bien de marquer l’histoire de l’automobile.