Droits TV : Netflix et Téléfoot vont s’associer pour proposer une offre à moins de 30 euros par mois

DU FOOT A LA TELE Le groupe Mediapro avance ses pions sur le marché de la diffusion du foot pour la saison 2020-2021

A.L.G.

— 

Netflix et Téléfoot s'associent.
Netflix et Téléfoot s'associent. — DAINA LE LARDIC/SIPA

Inconnue de la plupart des Français selon un récent sondage il y a encore quelques jours, la future chaîne Téléfoot serait en passe de réussir un gros coup commercial. En effet, selon une information de L'Equipe, le groupe Mediapro​ se serait mis d’accord avec Netflix afin de coupler son offre et de proposer un abonnement à sa chaîne et au service de vidéo à la demande pour une somme inférieure à 30 euros par mois, avec une durée d’engagement d’un an.

En partant du principe que l’abonnement à Téléfoot était censé s’élever à 25,90 euros par mois, cette offre permettrait aux utilisateurs de ne payer Netflix​ que 4 euros par mois, contre 11,99 euros à l’heure actuelle. Le but de ce partenariat d’un genre nouveau étant, pour les deux groupes, de conquérir de nouveaux abonnés sur le marché français sur la période 2020-2024. La chaîne Téléfoot, jusqu’ici relativement discrète d’un point de vue marketing, diffusera à partir du 17 août prochain 80 % de la Ligue 1 et de la Ligue 2 ainsi que la Ligue des champions et la Ligue Europa pour la saison 2020-2021.

Toujours selon nos confrères de L’Equipe, cette offre serait « téléguidée directement par Mediapro ». Le groupe audiovisuel catalan devant gérer le paiement et les données des futurs abonnés à cette offre avant de reverser une quote-part au géant américain.

Toujours pas d’accord avec Canal+

Avec cette offre foot-série-cinéma, Mediapro, qui vise selon son président Jaume Roures les 3,5 millions d’abonnés à moyen terme, se positionne en adversaire coriace de Canal+ (lui aussi diffuseur d’une partie de la Ligue 1 la saison prochaine avec un match le samedi à 21 heures et un match le dimanche à 17 heures), avec lequel il n’est pas parvenu à un accord malgré des négociations entamées il y a de ça plusieurs mois.

Mais le patron de Mediapro n’a pas encore exclu de parvenir à un accord avec Canal. « Nous sommes prêts à nous réunir aujourd’hui, demain, après-demain… Nous, on est ouverts ! S’il y a accord, on ne va pas additionner nos prix, on trouvera une formule intéressante pour les abonnés », a-t-il déclaré mardi lors d’une conférence de presse annonçant un accord parallèle avec SFR.