PSG: Thomas Meunier charge Leonardo sur la gestion de sa fin de contrat, le Brésilien lui répond

FOOTBALL Le défenseur belge assure qu'il voulait rester deux mois de plus pour finir la Ligue des champions, mais Leonardo n'est pas d'accord du tout avec sa version des faits

N.C. avec AFP
— 
Thomas Meunier de passage au Camp des Loges pour dire au revoir à ses coéquipiers, le 26 juin 2020.
Thomas Meunier de passage au Camp des Loges pour dire au revoir à ses coéquipiers, le 26 juin 2020. — J.E.E/SIPA

Pour Thomas Meunier, c’est clair : s’il ne peut pas disputer la fin de la Ligue des champions avec le PSG au mois d’août, c’est à cause de Leonardo. Le défenseur belge, qui était en fin de contrat et qui a signé au Borussia Dortmund jusqu’en 2024, assure qu’il voulait finir l’aventure parisienne autrement.

« Leonardo n’a jamais cherché à trouver un accord avec Dortmund, encore moins avec moi, a expliqué l’ancien joueur de Bruges dans une interview accordée à l’agence de presse allemande DPA. Il a eu des contacts avec Dortmund mais n’était pas intéressé par un possible prêt jusqu’à la fin du mois d’août. »

Meunier s’est dit agacé par les propos tenus par le directeur sportif parisien à son sujet. « Il a dit dans la presse française que j’avais refusé de prolonger mon contrat avec le PSG jusqu’en août mais ce n’est pas vrai. Je veux mettre ça au clair », a détaillé Meunier, qui assure que le PSG lui a demandé par courrier de rester à l’écart des installations du club pendant la période de confinement et les semaines qui ont suivi.

« Le club ne lui a jamais manqué de respect »

Directement visé, le Brésilien a répliqué. « Il s’était déjà engagé avec le Borussia, et il était parfaitement dans son bon droit. Mais [pour prolonger de deux mois], il a demandé le même salaire qu’au Borussia. J’ai appelé le Borussia pour obtenir un prêt et le club allemand a exigé un prêt payant. Dans ces conditions, c’était impossible, a expliqué Leonardo au Parisien. Il n’y avait aucune raison d’agir différemment avec lui. Le club ne lui a jamais manqué de respect. »

Le directeur sportif termine en disant qu’il voulait agir de la manière avec tous les joueurs concernés par ce cas de figure particulier. « Nous avons mis en place une politique commune : les prolonger de deux mois afin de terminer les compétitions aux mêmes conditions que celles en vigueur dans leur contrat qui se finissait le 30 juin 2020, a détaillé Leo. Thiago Silva, Eric Choupo-Moting et Sergio Rico ont accepté. Ils ont eu un comportement parfait. (…) On a essayé de le prolonger, il n’a pas voulu, c’est son droit. »