Retour sur la page d'accueil 20 Minutes
RUGBYRebondissement, Dominici tient la corde pour reprendre l'AS Béziers

Pro D2 : Nouveau rebondissement, Christophe Dominici tient désormais la corde pour reprendre le club de Béziers

RUGBY
Vendredi, l'actionnaire majoritaire de l'ASBH Louis-Pierre Angelotti a renoncé à son projet de reprise du club
Christophe Dominici (illustration)
Christophe Dominici (illustration) - ISA HARSIN/SIPA
Nicolas Bonzom

N.B. avec AFP

La reprise du club de rugby de Béziers (Hérault) va de rebondissement en rebondissement. Les dirigeants de l’AS Béziers vont désormais entrer en négociations exclusives avec les investisseurs émiratis, représentés par Christophe Dominici, intéressés par un rachat, a annoncé ce samedi le club, qui évolue en Pro D2.

L’accès à ce contenu a été bloqué afin de respecter votre choix de consentement

En cliquant sur« J’accepte », vous acceptez le dépôt de cookies par des services externes et aurez ainsi accès aux contenus de nos partenaires.

Plus d’informations sur la pagePolitique de gestion des cookies

« Les deux parties se sont rencontrées à Paris pour discuter de l’avenir de l’AS Béziers Hérault, dans un climat apaisé et constructif, écrit le club dans un communiqué. Durant cette réunion, les actionnaires actuels ont pu être rassurés sur l’identité des investisseurs et leur capacité financière. Dans le même temps, les comptes financiers du club sont apparus sincères et rassurants. Les deux parties ont sollicité leurs conseils afin de rédiger (…) un protocole d’accord, tout en entrant dans une période d’exclusivité. »

Louis-Pierre Angelotti dit avoir subi « de graves injures »

Vendredi, l’actionnaire majoritaire de l’ASBH Louis-Pierre Angelotti a renoncé à son projet de reprise du club, rouvrant la voie au rachat par les investisseurs émiratis et Christophe Dominici, qui avaient fait, aussi, acte de candidature pour reprendre les rênes du club.

Louis-Pierre Angelotti avait dit avoir « subi de graves injures et des menaces inacceptables et insupportables ». Le club avait annoncé mardi que le projet de reprise porté par ce dernier, associé à l’ancien président du Stade Toulousain Jean-René Bouscatel, avait été retenu. Dans la foulée, le maire de la ville, Robert Ménard, s’était dit « étonné » et avait annoncé son intention de réunir « tout le monde autour d’une table ».

Christophe Dominici, ancien international du XV de France, a de son côté affirmé vouloir « monter une grande équipe, avec des acteurs nationaux et internationaux ». Le feuilleton de la reprise de ce club de légende ne semble pas tout à fait terminé.

Sujets liés