Stade Toulousain : Les supporteurs ont déjà payé 6.000 briques pour bâtir le « mur de soutien »

RUGBY Le Stade Toulousain va créer un « mur de soutien » dans son enceinte d’Ernest-Wallon avec le nom de ses supporteurs

Nicolas Stival

— 

Des supporteurs du Stade Toulousain auront leur nom dans un « mur de soutien ». Illustration.
Des supporteurs du Stade Toulousain auront leur nom dans un « mur de soutien ». Illustration. — Frédéric Lancelot / Sipa

Selon une comédie de 1982, avec Daniel Auteuil et Gérard Jugnot, Pour cent briques, t’as plus rien ! En 2020, « Pour 30 euros, t’as une brique », pourrait devenir le slogan du Stade Toulousain. En versant cette somme, les supporteurs Rouge et Noir peuvent inscrire leur nom sur le « mur de soutien » qui sera bâti en septembre dans l’enceinte d’Ernest-Wallon, entre la brasserie et la bodega.

Ou plutôt « les murs », car le bâti de 10.000 briques de céramiques initialement prévu va faire des petits, en raison de l’engouement populaire. « Plus de 6.000 briques ont été achetées en trois jours », indique le club aux 20 Boucliers de Brennus et quatre Coupes d’Europe. Les plus aisés, ou les plus accros, peuvent verser 150 euros par unité. A ce prix, ils recevront aussi une réplique chez eux.

Avant la pandémie du coronavirus, le Stade Toulousain imaginait créer un « hall of fame ». Mais, si l’idée d’honorer ses légendes n’est pas abandonnée, la crise a fait changer le président Didier Lacroix de priorité. Il s’agit désormais « d’ancrer les noms des supporteurs dans l’Histoire » et de surfer sur la vague de sympathie exprimée par les fans, dont certains ont renoncé au remboursement de leur abonnement.

Les fonds récoltés pour « soutenir la formation »

Les centaines de milliers d’euros qui seront récoltés serviront « à soutenir la formation, via l’association Stade Toulousain ». Il faudra beaucoup plus d’argent au club, comme à l’ensemble de ses confrères du Top 14 à l’arrêt depuis début mars, pour surmonter la crise qu’il traverse.