Coronavirus : Antoine Kombouaré appelle « à faire la grève » pour une Ligue 1 à 22 clubs

FOOTBALL L’ancien entraîneur du PSG, de Lens ou de Guingamp appelle joueurs et coachs à se mobiliser face à « l’injustice » vécue par Toulouse et Amiens et pour passer la L1 à 22 clubs, le temps d’une saison

F.H.

— 

Antoine Kombouaré appelle à la grève joueurs et coachs de L1 pour passer le championnat à 22 clubs pour la saison 2020-21.
Antoine Kombouaré appelle à la grève joueurs et coachs de L1 pour passer le championnat à 22 clubs pour la saison 2020-21. — FRED SCHEIBER/SIPA/MONTAGE 20 MINUTES

« Si on n’est pas 22, on ne débute pas. » Antoine Kombouaré veut mobiliser joueurs et entraîneurs de Ligue 1 « pour faire grève » face à « la profonde injustice » vécue par le TFC et Amiens, relégués après l’arrêt du championnat lié à la pandémie du nouveau coronavirus. « Quand tu descends parce que sportivement tu n’as pas fait le travail, il n’y a pas à discuter, explique dans L’Equipe l’ex-entraîneur de Strasbourg, Paris, Lens, Guingamp ou Toulouse. Mais là, il restait 30 points à prendre et les règlements ne prévoient pas un arrêt dans ces conditions. »

Kombouaré demande aux syndicats des joueurs et des entraîneurs, l’UNFP et l’UNECATEF, de « se bouger » pour passer la Ligue 1 à 22 clubs, le temps d’une saison. Par contre, il ne demande pas la reprise de la L1 comme Jean-Michel Aulas, le président de l’OL. « A situation exceptionnelle, mesure exceptionnelle », poursuit Kombouaré. Arguant qu’avec l’arrêt de la Coupe de la Ligue, des dates pour ces matchs supplémentaires sont trouvables.

L’Equipe souligne que le fils d’Antoine Kombouaré est directeur administratif du club picard et qu’il était le coach du TFC en cours de saison. Kombouaré l’assure : « Je tiendrais le même discours s’il s’agissait de Brest, Nîmes, Dijon, Metz ou Saint-Etienne. »