Coronavirus : Le Graët entérine l'arrêt de la L1 avant même la décision de la LFP

FOOTBALL Le président de la FFF a tenu à réaffirmer son autorité de grand patron du foot français après les annonces d'Edouard Philippe

J.L. avec AFP

— 

Noël Le Graët, président de la Fédération française de football (FFF), lors d'un match au Parc des Princes. (Illustration)
Noël Le Graët, président de la Fédération française de football (FFF), lors d'un match au Parc des Princes. (Illustration) — Stephane Allaman/SIPA

La Ligue 1 et la Ligue 2 sont « définitivement arrêtées pour la saison 2019-2020 », a affirmé mardi le président de la Fédération française de football, Noël Le Graët, suivant l’avis gouvernemental à ce sujet, dont doit désormais prendre acte la Ligue professionnelle (LFP). Le National 1 (3e division) et la première division féminine, organisées pour leur part par la FFF, sont également clôturés de manière anticipée, a précisé le dirigeant.

La LFP mise devant le fait accompli

« Ces quatre compétitions sont définitivement arrêtées pour la saison 2019-2020 », a déclaré le patron du foot en France dans un entretien mis en ligne par le quotidien breton Le Télégramme, en réaction aux annonces du Premier ministre Edouard Philippe mardi devant les députés.

« La saison 2019-2020 de sports professionnels, notamment de football, ne pourra pas reprendre », avait déclaré dans l’après-midi le chef du gouvernement. Les ligues pourront toujours envisager de terminer l’exercice à partir du mois d’août, avait ensuite tempéré le ministère des Sports.

Dans un communiqué, la FFF, qui a réuni mardi son comité exécutif, a acté l’arrêt définitif du National et de la D1 féminine invitant par ailleurs la Ligue (LFP) « à lui faire part dans les meilleurs délais des conséquences sportives qu’elle entend tirer de la situation pour clôturer les championnats de L1 et de L2 ». Une façon de couper l’herbe sous le pied de la Ligue, alors même que cette dernière pourrait être tentée de proposer une fin de saison en août, puisque le Ministère des sports a laissé la porte ouverte pour une reprise des compétitions à ce moment-là, sur le principe du suis clos.

Le Graët veut un classement figé à la 27e journée

« La FFF sera particulièrement attentive à l’équité sportive et à la viabilité économique des orientations qui seront préconisées », est-il également indiqué. « Une décision sera également prise prochainement au regard de l’évolution des conditions sanitaires concernant la reprogrammation des finales de la Coupe de France et de la Coupe de France féminine 2019-2020 », explique également l’instance.

Sur la fixation des classements définitifs, Le Graët affirme vouloir se conformer aux « règlements ». « Il devrait donc y avoir 2 montées de National en D2, la D2 devrait avoir deux descentes et deux montées et donc deux descentes de Ligue 1 car je ne vois pas comment on pourrait faire des barrages », dit-il au journal régional.

Dans son esprit, les classements seront figés après « la dernière journée » disputée intégralement. Toulouse et Amiens glisseraient alors en L2 la saison prochaine, tandis que Lorient et Lens monteraient à l’étage supérieur. Nîmes, barragiste en L1, serait lui sauvé, et Lyon finalement barragiste pour la Ligue Europa.