Coronavirus : « Le sport ne doit pas faire exception », la décision du gouvernement d’arrêter la saison saluée

FOOTBALL Edouard Philippe a annoncé que les saisons de football et de rugby professionnels étaient terminées

B.V. avec AFP

— 

Mbappé, Di Maria et Cavani lors de PSG-Nîmes, le 11 août 2019.
Mbappé, Di Maria et Cavani lors de PSG-Nîmes, le 11 août 2019. — Francois Mori/AP/SIPA
  • Edouard Philippe l'a annoncé ce mardi : le sport professionnel ne reviendra pas de sitôt, et la saison de football est bien finie.
  • « L’urgence économique ne (doit) pas prendre le pas sur l’impératif de santé publique. Nous saluons cette décision responsable », réagit le coprésident du syndicat de joueurs UNFP.
  • La LFP devra répondre le plus rapidement possible aux conclusions à tirer sur les classements et la saison à venir.

Les plus malheureux, ce sont peut-être les fans. Eux n’ont que leurs larmes pour pleurer et leur confinement pour méditer. Le sport professionnel ne reviendra pas avant septembre, a expliqué le premier ministre Edouard Philippe devant l’Assemblée nationale mardi, lors de la présentation du plan de déconfinement pour le 11 mai. « Le gouvernement a compris que l’urgence économique ne devait pas prendre le pas sur l’impératif de santé publique, réagit dans un communiqué Sylvain Kastendeuch, coprésident du syndicat de joueurs UNFP. Le sport, et le football en particulier, ne devait pas faire exceptions. Nous saluons cette décision responsable. »

Depuis l’accord passé entre les diffuseurs et la Ligue sur les droits télés, l’urgence économique de terminer la saison était aussi moins forte. C’est ce qu’explique Olivier Sadran, le président de Toulouse, à nos confrères de L’Equipe : « Ce qui poussait tout le monde à poursuivre, c’était le risque économique. De mon point de vue, il est stabilisé. Pour moi, le foot sort gagnant de ne pas poursuivre. Ce n’était d’ailleurs pas la volonté des supporters. Le pays est actuellement en souffrance sanitaire. Il va rentrer en souffrance économique. Il aurait été très mal perçu de se désolidariser de cela. Les politiques ont pris la bonne décision ».

Statuer sur la saison

Les joueurs, eux-mêmes, s’étonnaient de la volonté farouche de la Ligue d’espérer reprendre la compétition alors que les conditions sanitaires n'étaient pas réunies. Reste désormais à savoir ce qu’il va advenir de cette saison 2019-2020. Le classement va-t-il être entériné tel qu’il est, qui ira en Ligue des champions, peut-on finir les derniers matchs en septembre ? Tant de questions auxquelles la LFP devra répondre le plus rapidement possible, pour permettre aux clubs de se préparer et de structurer en vue de septembre.

« On ne pouvait pas avancer avant d’avoir la décision ferme et définitive du gouvernement, explique ainsi Grégory Lorenzi, directeur sportif de Brest, 14e de Ligue 1. Aujourd’hui, la décision d’arrêter le championnat 2019-2020 est plutôt une décision logique par rapport à la situation et à la crise sanitaire que nous traversons. Désormais, il faut statuer cette saison et surtout ne pas compromettre la saison 2020-2021. »