Open d’Australie : « Me mettre à la plage et boire des cocktails », Paire connaît son programme après sa défaite contre Cilic

TENNIS Le Français s'est incliné en cinq manches contre le Croate, moins de 24h après avoir remporté son premier tour

J.L.

— 

Benoît Paire a été éliminé au 2e tour de l'Open d'Australie.
Benoît Paire a été éliminé au 2e tour de l'Open d'Australie. — Dita Alangkara/AP/SIPA

Benoît Paire s’est incliné au deuxième tour de l’ Open d’Australie contre Marin Cilic 2-6, 7-6 (8/6), 6-3, 1-6, 6-7 (3/10) au terme d'un match spectaculaire de 3h36. Alors qu’il avait eu besoin la veille de 3h12 pour se débarrasser de l’Allemand Cedrik-Marcel Stebe au premier tour, le Français a de nouveau livré un match marathon contre l’ancien N.4 mondial.

L’Avignonnais de 30 ans a alterné les coups de sang et les coups gagnants tout au long d’une rencontre dont les conditions de jeu ont été perturbées par des rafales de vent. Il s’est finalement incliné dans le super tie-break du 5e set, où il a perdu une série de sept points consécutifs.

Prochain tournoi aux Philippines pour la plage

Dommage que le 21e mondial n’ait pas joué aussi bien les derniers points du match que sa conférence de presse rapportée par l'Equipe, où il a survolé les débats avec de la punchline au kilomètre. D’abord une petite pour les organisateurs, qui ont trouvé le moyen de le renvoyer sur le court en pleine journée alors qu’il s’était enfilé 3h de jeu la veille, un affront qu’on ne ferait pas à Novak ou Rodgeur.

« Les meilleurs ont forcément un jour de repos parce qu’ils jouent sur les grands courts qui sont couverts. C’est bien, mais moi j’ai fait finale la semaine dernière à Auckland, je joue 3h30 contre Stebe, je n’ai même pas 24 heures de repos et je joue contre Cilic. Au moins laissez-nous un peu de temps, mettez-nous le soir en “night session”. Je veux bien que les meilleurs veuillent leur court, jouer en journée, jouer le soir, ils veulent ci, ils veulent ça, mais nous aussi on est des joueurs. On mérite aussi un peu de respect ».

Tout à fait. Ensuite, ce sont les supporters croates, toujours présents pour piailler avant une deuxième balle de service à 30-30, qui ont pris : « Ils ont leur truc de natation sur leurs oreilles [water-polo], alors je ne sais pas si c’est qu’ils n’entendent pas les annonces, mais ils n’ont pas à faire ça. La prochaine fois, ils resteront dans leur piscine ».

Et sinon la suite Ben, ça donne quoi ? : « Je fais l’Inde. J’ai un pote qui va aux Philippines, peut-être que je vais faire ça pendant une semaine, me détendre, me mettre à la plage ou au bord d’une piscine, boire des cocktails, c’est ce que j’aime. Juste poser ma raquette parce que je ne peux plus la voir ». Pas de doute, Paire vit sa meilleure vie.