L’ex-joueur de NBA Delonte West passé à tabac et retrouvé errant dans la banlieue de Washington

BASKET L’ex-coéquipier de LeBron James et ancien joueur de Cleveland, qui avait révélé en 2009 qu’il souffrait de troubles bipolaires, vit une descente aux enfers depuis plusieurs années

W.P. et P.B.

— 

Delonte West, ancien coéquipier de LeBron James à Cleveland
Delonte West, ancien coéquipier de LeBron James à Cleveland — Twitter

Delonte West en perdition. L’ancien joueur de basket de la NBA, dont l’un des grands faits d’armes est d’avoir joué aux côtés de Lebron James, a été passé à tabac au milieu d’une route puis retrouvé errant quelques centaines de mètres plus loin, dans les rues d’une ville de la banlieue de Washington. Des images de la scène ont été massivement partagées sur les réseaux sociaux. Et si tous les faits ne sont pas connus, le joueur avait indiqué dès 2009, en prenant un congé sabbatique, qu’il souffrait de troubles bipolaires.

L’apparence de Delonte West évoque celle d’un vagabond. Sur la vidéo où on l’aperçoit assis sur le trottoir, apparemment menotté, l’homme semble dans un état second et répète à plusieurs reprises qu’il « n’en a rien à foutre » au policier qui l’interroge.

En 2010, avant de quitter les Cavaliers, il avait été arrêté pour possession d’armes illégale. Et en 2016, il avait déjà fait parler de lui lorsqu’il avait été aperçu marchant nu sous une blouse d’infirmier sur un parking.

Soutien des athlètes

« Je vois un paquet de commentaires très cons de gens se moquant de Delonte West. Ce n’est pas une blague. Je vais tenter de voir comment je peux l’aider, il a besoin d’être en rehab ou un truc du genre », a tweeté le joueur de football américain Dez Bryant.

Le basketteur Jameer Nelson, qui était dans la même équipe universitaire que Delonte West, a publié un long message, indiquant avoir parlé à son ancien coéquipier aux cours des derniers mois. « J’en suis malade, je ne peux que prier pour lui et pour sa famille. Si vous souffrez de troubles mentaux, il faut demander de l’aide et parler à un docteur. »

L’ancien coach de West et Nelson, lui, a assuré avoir contacté du monde dans son réseau pour « apporter à Delonte l’aide professionnelle dont il a besoin. »

Dans le monde du sport professionnel où les maladies mentales sont souvent vues comme une faiblesse, les langues se délient petit à petit. Kevin Love s’est confié sur ses crises de panique, et DeMar DeRozan sur son combat contre la dépression.