FC Nantes-Angers : Le FCN en souffrance… Pourquoi Gourcuff n’a-t-il pas fait de changements ?

FOOTBALL Les Canaris se sont inclinés (1-2) contre une belle équipe angevine, samedi soir, à la Beaujoire, en encaissant deux buts après la pause

David Phelippeau

— 

Christian Gourcuff à Nantes, le 21 décembre 2019.
Christian Gourcuff à Nantes, le 21 décembre 2019. — LOIC VENANCE / AFP
  • Pour sa dernière avant la trêve à la Beaujoire, samedi soir, les Canaris se sont inclinés logiquement (1-2) contre le voisin angevin.
  • Alors que son équipe était en souffrance en seconde période, Christian Gourcuff n’a pourtant fait aucun changement.

Le FC Nantes va passer la trêve bien calé à une jolie cinquième place de la Ligue 1. Un classement inespéré quand on se rappelle les remous lors de l’intersaison (départ de Vahid Halilhodzic juste avant le début de l’exercice puis arrivée de Christian Gourcuff). Pourtant, après le revers (1-2) subi lors de la der à la Beaujoire contre Angers, samedi soir, les mines nantaises étaient défaites à l’heure de partir quelques jours en vacances. « Je suis dégoûté », lâchera, totalement dépité, le capitaine Abdoulaye Touré.

Avant de tenter une analyse de la défaite : « On a complètement tout faux. En deuxième mi-temps, on n’était pas équilibrés… Ils mettent deux buts logiques et leur victoire sur cette deuxième mi-temps est méritée. Il y avait de la fatigue mais ce n’est pas une excuse ! » La dernière phrase prend tout son sens quand on la met en perspective avec le choix de l’entraîneur Christian Gourcuff (qui a prolongé son contrat jusqu'en 2021) de ne pas faire un seul changement. Une décision qui a beaucoup surpris.

« On ne fait pas des changements pour faire des changements ! »

Interrogé à ce sujet, Gourcuff a d’abord lâché sans trop qu’on comprenne : « Libre à vous de faire les changements ! » Puis, il s’est plus ou moins expliqué : « Je suis sur le terrain. Je fais les changements pour apporter quelque chose pas pour faire des changements… On a Girotto et Bamba qui étaient absents [blessés]. Sur le banc, il y avait des joueurs qui avaient joué mercredi [défaite 0-1 contre Strasbourg en Coupe de la Ligue]. Ils n’avaient pas été transcendants et ils n’étaient pas plus frais. Il faut intégrer toutes ces choses, on ne fait pas des changements pour faire des changements. »

En attendant, les Canaris ont clairement pioché en seconde période face à la fluidité et la rapidité du jeu angevin facilité par les entrées en jeu d’El Melali (buteur), mais aussi d'Alioui et de Thioub, très remuants. Quel message envoie l’entraîneur nantais à ses remplaçants en ne comptant pas du tout sur eux ? A sa décharge, le banc nantais ne recèle pas de talents offensifs confirmés (Ndilu, Youan, Benavente). Mais, compte tenu encore de la prestation catastrophique de Coulibaly en pointe, n’aurait-il pas été judicieux de lancer au moins un Youan, qui aurait pu apporter un second souffle à l’attaque par sa vitesse ?

Un marché qui devrait s’emballer très vite

Il a été demandé à Christian Gourcuff si son choix de ne pas faire de changements était un message envoyé à son président pour lui signifier la nécessité de recruter au mercato qui va s’ouvrir le 1er janvier ? L’entraîneur nantais n’a pas répondu, mais connaissant son appétence pour le marché d’hiver (et le mercato en général), cela serait très étonnant. Pourtant, Nantes devrait bien se montrer actif en janvier (en plus du retour de prêt de Limbombe). Un attaquant et un défenseur seraient ciblés et pourraient venir en renfort. Ouest-France annonce ce dimanche l'arrivée probable de Dimitri Foulquier (Watford) dans le cadre d'un transfert, une information confirmée à 20 Minutes par la direction. Ce latéral droit a déjà été proposé au FCN il y a trois ou quatre ans. Selon les départs, d’autres arrivées pourraient aussi être envisagées.