Stade Rennais - ASSE : « Déçu et frustré », Claude Puel goûte pour la première fois à la défaite

FOOTBALL Malgré l’ouverture du score, Saint-Etienne s’est incliné dans le temps additionnel face à Rennes

Au Roazhon Park, Jérôme Gicquel

— 

Avant la rencontre face à Rennes, Claude Puel était invaincu avec les Verts depuis son arrivée sur le banc en octobre.
Avant la rencontre face à Rennes, Claude Puel était invaincu avec les Verts depuis son arrivée sur le banc en octobre. — DAMIEN MEYER / AFP

Il n’y aura pas eu de dix à la suite. Après avoir enchaîné neuf matchs sans défaite toutes compétitions confondues depuis son arrivée sur le banc stéphanois début octobre, Claude Puel a connu sa première défaite ce dimanche après-midi sur la pelouse du Stade Rennais (2-1). Une défaite sur le gong, sur un coup de tête rageur de Damien Da Silva dans les arrêts de jeu, qui laisse beaucoup de regrets à l’entraîneur des Verts.

« Ce n’était pas flamboyant mais c’est dommage de laisser partir ce point », a indiqué Claude Puel à l’issue de la rencontre, estimant que son équipe « aurait mérité » de partager les points avec les Bretons. « Je suis déçu et frustré (…) Je pense qu’il y avait beaucoup mieux à faire, notamment en première période », a-t-il estimé.

La fatigue après l’enchaînement de matchs

Bien rentrée dans le match, son équipe a d’ailleurs ouvert le score dès la 19e sur un but de Loïs Diony, qui n’avait plus marqué avec les Verts depuis décembre 2018. Mais la joie a été de courte durée avec Raphinha qui a remis le Stade Rennais sur les rails six minutes plus tard.

Privés de nombreux cadres et sans son capitaine Loïc Perrin, sorti à la mi-temps après un choc au genou, les Verts n’ont ensuite quasiment pas vu le jour en seconde période. La faute selon le coach à une accumulation de matchs. « On a fini très, très fatigués en seconde période », a reconnu Claude Puel. « C’est peut-être de la fatigue mais ce n’est pas une excuse », a pour sa part indiqué le jeune milieu de terrain Zaydou Youssouf.

En cas de victoire, les Verts avaient l’occasion de grimper sur la troisième marche du podium, derrière Paris et Marseille. Ils se retrouvent ce dimanche soir neuvièmes au classement. Malgré ce faux pas, les Stéphanois veulent croire en des lendemains meilleurs à l’image du défenseur espagnol Sergi Palencia. « Maintenant qu’on n’a plus la Ligue Europa, on va se focaliser sur le championnat pour grimper encore plus », a-t-il indiqué.