XV de France : « Ça s’est décidé à l’apéro »… Pourquoi Fabien Galthié va lancer son mandat à Montgesty (335 habitants) dans le Lot

VALEURS DU RUGBY Pour présenter son staff, Fabien Galthié a opté pour le fief familial de Montgesty, dans le Lot. Un village dont son père est le maire

Nicolas Stival

— 

L'ère Galthié débutera officiellement le 13 novembre 2019 à Montgesty, dans le Lot.
L'ère Galthié débutera officiellement le 13 novembre 2019 à Montgesty, dans le Lot. — Christophe Ena / AP / Sipa
  • Désormais sélectionneur du XV de France à la place de Jacques Brunel, Fabien Galthié a choisi Montgesty pour présenter les techniciens qui l’accompagneront jusqu’à la Coupe du monde 2023.
  • Ce village de 335 habitants est le fief familial de l’ancien demi de mêlée.
  • Le maire est son père, Jean-Noël Galthié, plutôt heureux de l’attention portée sur sa commune.

Tant pis pour « Marcatraz », le petit nom vachard donné au peu souriant centre national du rugby de Marcoussis, dans l’Essonne. Pour présenter le nouvel encadrement des Bleus mercredi, Fabien Galthié a choisi un village de 335 habitants dans le Lot.

« Montgesty est la terre de mon enfance, explique dans un communiqué de presse l’ancien demi de mêlée international, né à Cahors voici 50 ans. J’y ai reçu l’amour d’une famille et y ai découvert un sport qui a changé ma vie, le rugby. »

Jean-Noël Galthié, 73 ans, est le maire de la commune. Et, « accessoirement », le père de Fabien. Contacté ce jeudi par 20 Minutes, il revient sur la genèse de l’initiative. « Ça s’est décidé à l’apéro, quand Fabien est rentré de la Coupe du monde au Japon, explique en riant l’édile. Il m’a dit : "tu me mets la salle communale à disposition et tu te débrouilles." »

Fabien Galthié sera-t-il pour Montgesty le super-ambassadeur que Lionel Jospin avait été pour Cintegabelle, en Haute-Garonne ? En tout cas, son père ne boude pas le joli coup de pub pour son village, dont la principale célébrité était jusqu’alors Saint Jean-Gabriel Perboyre, prêtre lazariste martyrisé en Chine en 1840, et canonisé par le pape Jean-Paul II 156 ans plus tard.

« Buffet très gourmand » et salle communale à rafraîchir

« Beaucoup de maires aimeraient être dans cette situation, sourit l’ancien ingénieur. Selon la FFR, il pourrait y avoir 50 journalistes. » Car une fois les installations fournies, c’est la Fédé qui s’occupe du reste.

Avant de goûter « le buffet très gourmand » promis par le nouveau sélectionneur dans son communiqué, les médias se réuniront dans une salle communale qui a un sérieux besoin de rafraîchissement, selon Jean-Noël Galthié. Seulement, l’argent ne tombe pas du ciel, même dans une commune qui a vu naître un saint.

Amener la Coupe à Montgesty

« Je vais profiter de l’occasion pour faire un appel au peuple, lance l’élu. Nous avons dû différer les travaux. Si on trouve un sponsor, cela ne me dérangerait pas d’afficher son nom au fond de la salle. » Le message est passé par celui qui se présentera au printemps prochain afin de décrocher un troisième mandat.

C’est donc avec l’écharpe tricolore autour de cou qu’il pourrait réaliser l’un de ses rêves, à l’issue du Mondial 2023 en France : « J’espère qu’on fêtera la victoire en Coupe du monde à Montgesty ! »