Nice: Mais pourquoi ces amateurs se sont-ils inscrits à la difficile Etape du Tour?

CYCLISME Le 5 juillet 2020, 16.000 amateurs parcourront 177 km et 3.570 m de dénivelé positif au départ de Nice

Mathilde Frénois

— 

L'édition 2019 du Tour de France passera par des quartiers populaires toulousains. Illustration.
L'édition 2019 du Tour de France passera par des quartiers populaires toulousains. Illustration. — R. Meigneux / Sipa

Luca n’a jamais dépassé les 90 km derrière le guidon de son vélo. C’est exactement la moitié de la distance de l’étape du Tour. Pourtant, ce Niçois était dans les starting-blocks pour acheter sa place pour cette épreuve organisée en parallèle du Tour de France et réservée à 16.000 amateurs. Pour 119 euros, Luca parcourra 177 km et 3.570 m de dénivelé positif au départ de Nice. Surtout, il pourra se mesurer aux champions qu’il suit chaque année derrière sa télévision.

« Ce n’est pas la montagne qui me fait peur, c’est la distance, anticipe-t-il. Alors je me suis placé dans l’avant-dernière catégorie de temps. Je veux boucler en 9 ou 10 h. » Si les coups de bordures ou les échappées ne font pas partie de la stratégie de Luca, son objectif est de finir. Mais le jeune homme ne prendra pas le départ seul : il a inscrit cinq membres de sa famille et amis. « On est tous fans de vélos et du Tour de France. On ne rate pas une étape. Il y aura mon oncle et des cousins. L’un d’eux vient spécialement de Denvers, raconte-t-il. Comme on parle de vélo toute l’année, c’est le moment de concrétiser. On veut profiter de cet événement pour relever le défi. »

Le Tour c’est mythique

Paul aussi est un cycliste du dimanche. Après avoir fait du VTT dans sa jeunesse, il s’est mis au triathlon il y a six mois. Depuis, il sort deux fois par semaine et n’a jamais dépassé les 70 km. « On sait que le niveau des pros est inatteignable. En soi, rien ne nous empêche de faire le même parcours. Mais dans les conditions de course, ça rend le challenge plus intéressant, analyse-t-il. Je trouve sympa de prendre part à ce grand rassemblement. Le Tour c’est mythique, c’est un monument. » Il reste huit mois à Paul et Luca pour repérer le parcours. Ils monteront ensemble les cols pour ne pas être pris au dépourvu le Jour J, le 5 juillet 2020.