TFC-Losc : « C’est très grave », Galtier soutien son ex-collègue Casanova ciblé par des menaces de mort

FOOTBALL Avant d’affronter le TFC samedi, l’entraîneur du Losc a apporté tout son soutien à son ex-homologue toulousain, Alain Casanova, qui « a décidé d’arrêter pour des menaces de mort »

20 Minutes avec AFP

— 

Christophe Galtier affrontera un TFC sans Casanova samedi au Stadium.
Christophe Galtier affrontera un TFC sans Casanova samedi au Stadium. — PHILIPPE HUGUEN / AFP
  • Samedi, face à Lille, le TFC sera entraîné par Antoine Kombouaré, après le départ d’Alain Casanova, précipité par des menaces de mort.
  • Christophe Galtier, l’entraîneur Lillois, apporte tout son soutien à son ex-homologue.
  • Il s’offusque du faible retentissement de cette affaire.

Ils n’auront pas l’occasion de croiser sur le bord du terrain samedi pour la bonne et simple raison qu’Alain Casanova n’officie plus sur le banc des Violets. Mais Christophe Galtier, l’entraîneur du Losc, qui a joué pendant trois ans à Toulouse (1990-1993), a tenu vendredi à dire tout son soutien à son ex-homologue qui « a décidé d’arrêter pour des menaces de mort ».

Le coach nordiste semble surtout atterré par le peu de réaction du milieu du football à cette affaire.

« On attend quoi ? Qu’un jour une bande d’abrutis vous agresse ? »

« C’est très grave et c’est passé comme une lettre à la poste, ça a duré moins de 24 heures. Mais ça ne peut pas passer comme une lettre à la poste… », déplore Christophe Galtier. « On doit le soutenir et on doit tous éviter que ça se renouvelle, poursuit le technicien. On attend quoi ? Qu’un jour un barjot, un abruti, que bande d’abrutis vous agresse dans la rue, agresse votre femme, vos enfants, vos petits-enfants ? Au non de quoi ? De notre métier, de nos résultats ? »

Le TFC et Alain Casanova ont décidé le 10 octobre de se séparer « d’un commun accord », selon le communiqué du club. D’après une source proche du Téfécé, l’entraîneur, déjà affaibli par des résultats en berne, avait été affecté par des propos qui allés « trop loin » mais dont la teneur n’a pas été révélée.

Selon le parquet de Toulouse, une enquête a permis de mettre en évidence « des menaces et invectives liées au classement du club notamment au niveau des sites de supporters ».

Samedi au Stadium, Christophe Galtier affrontera une équipe emmenée par Antoine Kombouaré, nommé à la place d’Alain Casanova.