Coupe du monde de rugby: Japon-Ecosse résiste à Hagibis, le match est maintenu à Tokyo

RUGBY Le match le plus intéressant de cette fin de phase de poule aura bien lieu

William Pereira

— 

Captains run un peu particulier pour les Japonais, hier
Captains run un peu particulier pour les Japonais, hier — Koji Ito/AP/SIPA

De notre envoyé spécial au Japon,

« I got 99 problems but the pitch ain’t one. » Voilà ce qu’on aurait écrit si on avait été World Rugby pour annoncer la tenue de la « finale » du groupe A entre le Japon et l’Ecosse à Tokyo au lendemain du passage du typhon Hagibis. Comme prévu et après maintes vérifications, le stade de Yokohama est bel et bien en état d’accueillir la rencontre, qui se jouera comme prévu à 12h45 heure française, a communiqué World Rugby aux alentours de 4h du matin chez nous.

« Cette décision a été prise à la suite d’une inspection complète du site et des infrastructures connexes, réalisée ce matin en collaboration avec la ville hôte. World Rugby et le Comité d’organisation de Japan Rugby 2019 remercient toutes les personnes qui ont permis à ce match d’être maintenu, après le passage de l’un des typhons les plus violents qu’ait connus le Japon ces dernières années. »

A noter que les supporters ne seront pas privés de match, mais l’instance du rugby mondial invite les personnes munies de billets pour Japon-Ecosse d’arriver assez tôt, les procédures habituelles pouvant prendre un peu plus de temps en ce lendemain d’apocalypse.

Canada-Namibie seul match annulé

World Rugby avait annoncé un peu plus tôt le maintien des affiches USA-Tonga et surtout Pays de Galles-Uruguay, ce dernier concernant directement le XV de France. En cas de surprise uruguayenne, les Gallois pourraient terminer deuxièmes de leur poule, auquel cas l’adversaire des Bleus en quarts de finale serait l’Australie. Le XV du Poireau a besoin de deux points pour reprendre la tête de la poule D.

Enfin, il n’y aura pas de choc pour la dernière place du groupe B entre le Canada et la Namibie. Les deux équipes n’avaient inscrit aucun point et n’auront pas l’occasion de se départager à Kamaishi, au nord du Japon, où le typhon Hagibis se fait encore ressentir. Kamaishi est situé dans une région de montagnes, lesquelles se dressent derrière les tribunes principales du stade. « Conséquence des pluies torrentielles qui se sont abattues au cours de la nuit, des glissements de terrain ainsi que des inondations ont été constatés dans les environs du stade et le long des routes d’accès aux sites », a précisé World Rugby.

Au total, la catastrophe naturelle aura causé l’annulation de trois rencontres de la Coupe du monde 2019, les deux autres étant Nouvelle-Zélande-Italie et bien sûr France-Angleterre. A relativiser. Le typhon Hagibis a tué au moins 11 personnes, rapportent les officiels japonais dans un bilan provisoire.