A 50 ans, Laurent Jalabert, (encore) sacré champion du monde, mais cette fois version Ironman

TROP FORT Le cycliste tarnais a été sacré champion du monde Ironman à Nice ce dimanche dans la catégorie des 50-54 ans, tandis qu’Alexandre Vinokourov décrochait le titre chez les 45-49 ans

B.C.

— 

Laurent Jalabert lors de l'édition 2019 de l'Ironman 70.3 à Nice.
Laurent Jalabert lors de l'édition 2019 de l'Ironman 70.3 à Nice. — Laurent Jalabert Facebook

« Jalabert est génial, numéro un mondial, toujours il sera le premier, il pourrait tous les écraser », chantait il y a quelques années Didier Wampas. Dimanche à Nice, l’ancien coureur cycliste a honoré sa réputation de sportif de haut niveau en remportant l’Ironman 70.3 dans sa catégorie d’âge, les 50-54 ans.

Le Tarnais a excellé dans sa discipline phare et a arraché la victoire en 4h34”55, devançant de plus d’1 minute son concurrent principal. Cela fait plusieurs années que le champion du monde 1997 du contre-la-montre participe à des épreuves de triathlon.

Ce dimanche, le Mazamétain n’était pas le seul ancien coureur cycliste professionnel à prendre le départ de cette épreuve. Le Kazakh Alexandre Vinokourov a aussi décroché le titre de champion du monde dans la catégorie des 45-49 ans.

De quoi donner des envies de victoire à Sylvain Chavanel, tout jeune retraité qui vient aussi de se lancer dans le triathlon.

Cyclisme: Laurent Jalabert sérieusement blessé dans un accident de la route