Montpellier-Lyon : « Il ne faut pas tirer de conclusions trop hâtives », tempère Lucas Tousart

LIGUE 1 Après un début de saison sur les chapeaux de roues, l’OL est tombé à Montpellier (1-0)

Jérôme Diesnis

— 

Les Lyonnais, à l'image de Lucas Tousart face à Damien Le tallec, ont souvent été battus dans les duels.
Les Lyonnais, à l'image de Lucas Tousart face à Damien Le tallec, ont souvent été battus dans les duels. — AFP
  • L’OL s’est incliné logiquement à Montpellier après deux victoires probantes.
  • « Ils nous ont bougés », reconnaît Léo Dubois, alors que Lucas Tousart loue les qualités d’une « belle équipe de Montpellier ».

Retour sur terre. Battu à Montpellier (1-0) après un début de saison tonitruant (3-0 à Monaco puis 6-0 face à Angers), les Lyonnais ont refusé de céder à la sinistrose après leur échec. « Il ne faut pas tirer des conclusions trop vite dans un sens comme dans l’autre. Ne pas s’alarmer, ni se monter la tête après les deux premiers matchs. Ce n’est que le début du championnat », tempère le milieu de terrain Lucas Tousart. « On est tombés sur une belle équipe de Montpellier qui nous a mis en difficultés. Ils ont mis beaucoup de punch, de rage. On a manqué d’agressivité à certains moments. »

Au-delà de leurs propres imites du soir, l’OL a surtout mis en avant les qualités du MHSC. « Ils nous ont bougés. On doit réagir et gagner samedi. On était trop tendre dans l’entame. On ne doit pas perdre autant de duels. C’est à nous de réagir et d’être consistant sur la durée de la saison », souligne Léo Dubois, malgré quinze premières minutes intéressantes.

« Ça fait trois ans que Montpellier joue les premiers rôles en Ligue 1. Par le passé, on a pu se relâcher contre des adversaires supposés plus faibles, reconnaît Tousart. Ce soir [mardi], ce n’est pas du tout le cas. On savait à quoi s’attendre face à cette équipe. Ça fait un moment que cette équipe est compétitrice avec sa défense à cinq. C’est une équipe solide qui défend très bien. On est tombés face à un roc, sur une belle équipe de Montpellier qui nous a mis en difficultés. Ils ont mis beaucoup de punch, de rage. On a manqué d’agressivité à certains moments. »