FC Nantes: En désaccord avec sa direction, Halilhodzic va quitter Nantes... Ziani, en pôle pour le remplacer?

FOOTBALL Le coach nantais n'est pas sur la même longueur d'ondes que ses dirigeants au sujet du mercato

Aymeric Le Gall

— 

Vahid Halilhodzic devrait quitter le FC Nantes avant le début de la saison.
Vahid Halilhodzic devrait quitter le FC Nantes avant le début de la saison. — AP/SIPA

On ne voyait pas comment les choses auraient pu se terminer autrement… Selon les informations de nos confrères de Ouest France, Vahid Halilhodzic va quitter le FC Nantes à l’issue du dernier match amical des Canaris, vendredi face aux Italiens du Genoa.

Ce n’est un secret pour personne, les relations entre le coach Franco-Bosnien et sa direction n’ont jamais été idylliques et la direction que prend le mercato nantais a fait office de goutte d’eau pour l’ancien entraîneur parisien.

Coco, la goutte d’eau ?

Il y a quelques jours, déjà, on sentait qu’aucune autre issue ne serait possible quand, en plein mercato, Halilhodzic avait dézingué la manière de travailler de Kita, père et fils. « On a quelques soucis concernant l’effectif. Il faut encore recruter huit ou neuf joueurs, la plupart titulaires, avait carrément lâché coach Vahid à Ouest France. Ça sera très compliqué. Ce n’est pas le lot de tous les clubs, c’est une spécialité de Nantes. On a proposé pas mal de joueurs [à la direction], mais aucun n’est venu ».

L’arrivée du Guingampais Marcus Coco (ainsi que celle, probable, de Petric, le gardien troyen), pas franchement désiré par l’entraîneur, n’a rien fait pour arranger les tensions. Selon nos informations, le club envisagerait désormais de confier les clés du camion à Stéphane Ziani, le coach des U19, mais L’Equipe avance de son côté que la direction a sondé Claude Puel, dans l’éventualité d’un départ d’Halilhodzic.

Si l'option interne avec Zinai était finalement retenue, nous avons appris que ce dernier souhaiterait garder Patrick Collot, l'adjoint de Vahid Halilhodzic, à ses côtés. On le voit, comme depuis de nombreux mois (voire de nombreuses années), le FC Nantes a les plus grandes peines du monde à garder un minimum de stabilité. Rien de tel pour aborder une nouvelle saison de Ligue 1…