JO 2024: Lacanau et Bordeaux Métropole candidates en tandem pour les épreuves de surf

VAGUE La station balnéaire de Lacanau et Bordeaux Métropole ont officialisé leur candidature commune pour accueillir les épreuves de surf des JO de Paris en 2024

20 Minutes avec AFP

— 

Des surfeurs sur une plage de Lacanau.
Des surfeurs sur une plage de Lacanau. — Bruno Coutier - Sipa

Tahiti et La Torche (Finistère) ont un nouvel adversaire dans la course aux JO 2024 et à l’obtention des épreuves de surf. La station balnéaire girondine de Lacanau et Bordeaux Métropole ont officiellement annoncé ce vendredi leur entrée en tandem dans la compétition.

« Lacanau a une longue histoire avec le surf et le Lacanau Pro [une des plus anciennes étapes du circuit international] fête ses 40 ans cette année », a plaidé Laurent Peyrondet​, le maire de la commune du Médoc située à une cinquantaine kilomètres de la capitale girondine. Cette dernière doit aussi accueillir des matchs de foot olympiques. L’édile défend donc la cohérence d’une « mutualisation » avec Bordeaux Métropole pour la dynamique mais aussi le parc hôtelier.

Peut-être Biarritz aussi

Biarritz et ses « voisines » (Hossegor, Capbreton, Seignosse) seraient en négociations pour concourir, elles aussi, sous la même bannière.

Mais elles doivent faire vite : les sites intéressés ont jusqu’à lundi pour présenter leur candidature à l’épreuve de surf, validé fin juin comme épreuve additionnelle des JO 2024 par le Comité olympique international (CIO).

Le Comité d’organisation des JO (Cojo) veut en effet profiter de l’été pour visiter les sites candidats en conditions réelles. Le « spot » retenu devrait être connu début 2020.